Accéder au contenu principal
Chili

Nouvelle manifestation monstre à Santiago en faveur de l'éducation

Le parc O'Higgins, à Santiago, était plein à craquer ce dimanche 21 août 2011.
Le parc O'Higgins, à Santiago, était plein à craquer ce dimanche 21 août 2011. REUTERS/Carlos Vera

Au Chili, une nouvelle manifestation pacifique a rempli un des plus grands parcs de la capitale, le parc O’Higgins, ce dimanche 21 août. Les étudiants et les élèves du secondaire réclament, depuis trois mois, une éducation publique, gratuite et de qualité. Selon les organisateurs, ils auraient été un million. La plus grande manifestation depuis la fin de la dictature, il y a 21 ans.

Publicité

Avec notre correspondante à Santiago, Claire Martin

Depuis trois mois, le gouvernement espère que la mobilisation étudiante s’essouffle. Elle ne cesse de grossir. Ce « mouvement étudiant » est en train de devenir un « mouvement social ». Et les analystes évoquent un « printemps chilien », un « mai 68 chilien ». La journée d’hier l’a démontré.

Les gens ont répondu massivement à la Marche familiale pour l’Education lancée à l’appel des étudiants et des professeurs. Parents, grands-parents, enfants ont marché, pancartes à la main, dans les rues de Santiago jusqu’au concert organisé dans le parc O’Higgins, un des plus grands parcs de la capitale. Une manifestation pacifique : c’est la deuxième fois que les étudiants réussissent ce tour de force.

Depuis la dictature d’Augusto Pinochet, qui s’est terminé il y a 21 ans, les manifestations massives se terminaient systématiquement par des heurts avec la police. Hier également, un groupe d’environ 300 étudiants et élèves du secondaire a entamé une marche vers le Congrès, qui se trouve à 120 km de distance, pour réclamer des solutions politiques. Plus préoccupant, trois élèves, entre 17 et 18 ans, en sont aujourd’hui à leur 35ème jour de grève de la faim pour revendiquer une meilleure éducation.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.