Accéder au contenu principal
CHILI

Chili : un incendie dévaste le parc national Torres del Paine

Des pompiers tentent de combattre le feu qui ravage le parc national Torres del Paine au Chili.
Des pompiers tentent de combattre le feu qui ravage le parc national Torres del Paine au Chili. REUTERS/Stringer

Au Chili, un incendie incontrôlable ravage le parc national Torres del Paine. 11 000 hectares de forêts primitives sont déjà parties en flammes. Le site, parmi les plus touristiques du pays, connu pour ses treks, se trouve à la pointe sud du Chili, en Patagonie, près du détroit de Magellan. Après trois jours de lutte contre l’incendie, les autorités parlent de « catastrophe ».

Publicité

Avec notre correspondante au Chili, Claire Martin

Le plus dramatique c'est qu'il n'y a aucune chance que le feu soit contrôlé à court terme. Cette zone a été déclarée réserve de la biosphère par les Nations unies grâce à sa richesse végétale et à sa diversité animale.

Un relief accidenté, des vents tournants soufflant à 120 km/h et une végétation sèche : autant de raisons qui empêchent les secours de dominer l’incendie qui sévit depuis trois jours dans le parc Torres del Paine. Le président Sebastián Pinera a déclaré la région zone de catastrophe. Quatre cents touristes ont été évacués, le parc a été fermé.

Le chef d’Etat a fait appel aux Etats-Unis, à l’Australie et à l’Argentine pour prêter main forte aux pompiers et militaires chiliens et argentins qui luttent déjà contre les flammes. Leur effectif de 237 devrait doubler d’ici les prochaines heures. L’action des avions bombardiers d’eau est rendue difficile à cause de la fumée qui surplombe le parc. Le président a donc demandé des photos satellites de la zone.

Selon lui, l’incendie aurait été provoqué par un touriste. Mais pour les écologistes, si le feu s’est propagé si facilement, c’est à cause des autorités qui ont réagi trop lentement. Les animaux du parc sont des espèces protégées, parfois en voie de disparition, sa végétation est très lente à se reformer. La météo pourrait être bientôt plus clémente. Des précipitations sont prévues. Elles pourraient permettre aux secours de prendre le dessus.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.