Accéder au contenu principal
EQUATEUR / PETROLE

Chevron condamné à payer 9,5 mds de dollars pour pollution en Equateur

Le géant pétrolier Chevron est condamné pour des années de pollution en Amazonie.
Le géant pétrolier Chevron est condamné pour des années de pollution en Amazonie. Getty Images/Justin Sullivan

Pétrole et écologie ne font pas souvent bon ménage. Une cour d'appel équatorienne a confirmé mercredi 4 janvier 2012 un jugement de février 2011 condamnant sévèrement la compagnie pétrolière américaine Chevron pour atteintes à l'environnement. Une décision que rejette la société. 

Publicité

9,5 milliards de dollars, c'est ce que devra payer Chevron en Equateur. Une somme qui se répartit ainsi : plus de 8 millions et demi d'indemnités aux quelque 30 000 habitants de la province de Sucumbios qui avaient porté plainte, aggravée d'une amende de 10% au titre d'une loi écologique locale. Et qui pourrait doubler, a précisé la cour d'appel, si Chevron ne présente pas d'excuses publiques aux victimes.

Or la firme américaine n'a pas l'air de vouloir s'exécuter. Elle prépare d'autres recours, hors de l'Equateur, où assure-telle, des ingérences notamment politiques ont faussé le jugement.

Au passage, le président Rafael Correa s'est félicité que les pratiques de Chevron aient ainsi été sanctionnées. Pendant plus de 30 ans, des déchets pétroliers auraient été déversés dans des fosses à ciel ouvert, polluant la forêt et provoquant des maladies.

Cette condamnation, la plus lourde prononcée jusqu'à aujourd'hui dans l'histoire de l'environnement, s'inscrit dans une sorte de série noire en Amérique latine pour Chevron et, au-delà, pour les compagnies américaines.

Chevron ne peut toujours pas opérer au Brésil après la marée noire survenue au large de Rio il y a un mois et qui lui a déjà valu de fortes amendes. Quant à Exxon Mobil, ses actifs dans la ceinture de l'Orénoque ont été nationalisés par Hugo Chavez, et les réparations qu'elle a obtenues sont très inférieures à ses demandes.

Décombres abandonnés par Texaco sur les rives du fleuve Nueva Loja en Equateur.
Décombres abandonnés par Texaco sur les rives du fleuve Nueva Loja en Equateur. Flickr/Rini Hartman

Quelque 30.000 habitants de la province de Sucumbios, rassemblés en une association de victimes, avaient porté plainte contre Chevron pour les opérations en Equateur de la compagnie Texaco Petroleum qu'elle a rachetée en 2001 et qui a opéré entre 1964 et 1990 sur une concession d'un million d'hectares.

Après le premier jugement, intervenant suite à 18 ans de bataille judiciaire aux Etats-Unis puis en Equateur, aucune des deux parties n'avait déclaré forfait : le groupe pétrolier américain avait estimé que ce jugement était "illégitime et inapplicable". Les plaignants avaient pour leur part introduit un recours en appel, jugeant "insuffisant" le montant des dédommagements.

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.