Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Etats-Unis : 40 ans après le Watergate, Woodward et Bernstein revisitent la période Nixon

L'ancien président américain Richard Nixon
L'ancien président américain Richard Nixon © Wikipedia

L'ancien président américain Richard Nixon a fait « bien pire qu’on ne le pensait à l’époque ». La phrase est de Bob Woodward et Carl Bernstein, les deux journalistes américains qui avaient révélé l’affaire du Watergate, en 1972. Affaire qui avait mené à la démission du républicain. Dimanche 10 juin, dans le premier éditorial qu'ils signent ensemble depuis 36 ans, les deux journalistes affirment que Richard Nixon a fait bien plus, bien pire, que la simple affaire du Watergate. Carl Bernstein et Bob Woodward étaient sur la chaîne de télévision CBS ce dimanche.

Publicité

De notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

« Une attaque osée et éhontée contre le cœur de la démocratie américaine. » Voilà comment, en 1972, Bob Woodward et Carl Bernstein qualifiaient le scandale du Watergate. 40 ans plus tard, les deux journalistes assurent que, bien avant le cambriolage du siège du Parti démocrate, les pratiques illégales étaient devenues monnaie courante, pour Richard Nixon.

C’est ce qui ressort des enregistrements et des centaines de témoignages recueillis durant le scandale, affirme Carl Bernstein : « Ce que nous avons découvert, c’est qu’il avait transformé la Maison Blanche, de manière notable, en une entreprise criminelle. »

Pour Bob Woodward, Richard Nixon avait en fait lancé cinq guerres en tant que président : « La première contre le mouvement pacifiste, la seconde contre la presse, la troisième contre les démocrates qui menaçaient de reprendre la Maison Blanche et la quatrième lorsqu’il y a eu le cambriolage au Watergate et qu’il a fait obstruction à la justice. Ensuite, ce qui est intéressant, c’est que Nixon ne s’est jamais arrêté. La cinquième guerre est contre l’Histoire et dire "ce n’est pas ce que montrent les enregistrements et les témoignages"»

Richard Nixon avait démissionné en août 1974. Il a toujours démenti être à l’origine des actes qu’on lui reprochait.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.