Accéder au contenu principal
Chili

Chili : baisse de la pauvreté, le gouvernement aurait falsifié les chiffres

Le président du Chili, Sebastian Piñera.
Le président du Chili, Sebastian Piñera. Pato Valenzuela/Reuters

Le gouvernement de droite du président Sebastian Pinera est au cœur d’un scandale. Fin juillet, les résultats d’une étude publique révélaient une baisse de la pauvreté depuis 2009. Une première en vingt ans. Un succès que s’était attribué le gouvernement, qui a fait de la lutte contre la pauvreté son cheval de bataille. Or, les chiffres qu’il a présentés ne seraient pas les bons. 

Publicité

Avec notre correspondante à Santiago, Claire Martin

C’est en grande pompe que le gouvernement chilien a annoncé la baisse de la pauvreté fin juillet. L’étude publique réalisée tous les trois ans, dites Casen, montrait une baisse de 0,7 % de la pauvreté, passant de 15, 1 % à 14,4 %. Une petite baisse donc mais une immense victoire pour le président Sebastian Pinera, malmené dans les sondages.

Ces chiffres démontraient que son gouvernement de droite faisait mieux que la gauche en matière sociale. Mieux encore, qu’il avait réussi à faire en deux ans ce qu’elle n’avait pas été capable de faire en vingt ans de pouvoir. Grâce à une politique de création d’emplois. Seulement, les chiffres sur lesquels il s’appuie ne seraient pas les bons.

Une enquête journalistique révèle qu’un premier rapport Casen, réalisé par la Cepal, la commission économique de l’ONU pour la région, présentait des chiffres de pauvreté inchangés depuis 2009. Le gouvernement a alors fait une requête inédite à l’organisme : un second rapport, incluant une question de plus.

Une question qui aurait suffi à faire baisser les chiffres de pauvreté. Si le gouvernement maintient ses positions, un haut fonctionnaire a déjà en partie avoué la manipulation. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.