Accéder au contenu principal
La Revue de presse des Amériques

A la Une : Mitt Romney sort vainqueur du débat contre Barack Obama

Mitt Romney et Barack Obama lors du premier débat de la campagne électorale.
Mitt Romney et Barack Obama lors du premier débat de la campagne électorale. REUTERS/Jim Urquhart

Publicité

« Forte offensive. Faible défense », titre le Chicago Tribune qui constate, à l'instar de nombreux autres journaux américains, que Romney était « alerte, énergique, et confiant », tandis qu'Obama « baissait les épaules, ne souriait qu'à lui-même et gardait les yeux au sol ». « On aurait dit un type qui vérifie ses emails en cachette pendant une réunion », assène le Chicago Tribune qui conclut : mercredi soir, Romney s'est comporté « comme s'il voulait utiliser son expérience pour sortir l'Amérique de sa torpeur ». Obama, lui, « donnait l'impression qu'il se promenait dans les allées d'un campus universitaire ».

Mitt Romney et Barack Obama lors du premier débat de la campagne électorale.
Mitt Romney et Barack Obama lors du premier débat de la campagne électorale. REUTERS/Jim Urquhart

Dans le même esprit, le Washington Post titre : « Romney à l'offensive, Obama contraint de défendre son bilan » et poursuit « Romney, énergique, a lancé une série d'attaques contre le président Obama sur son bilan. Obama s'est à plusieurs reprises retrouvé sur la défensive ». « Après plusieurs semaines difficiles, le candidat républicain est apparu revigoré par l'occasion qui lui était offerte de s'adresser directement à Obama et au peuple américain. Il était bien préparé et agressif », estime le journal qui conclut : « Le débat va vraisemblablement offrir à Mitt Romney ce dont il avait le plus besoin : un regard neuf des électeurs sur lui. Il est apparu plus modéré que pendant la campagne. Il a réussi à se présenter comme un protecteur des classes moyennes et non des plus riches. Il doit maintenant transformer l'essai : construire sur la réussite de ce débat et tenter de contraindre Obama à rester sur la défensive ».

Même le New York Times, traditionnellement favorable au camp démocrate, reconnaît la défaite du président américain. « L'enfant de choeur et le maître d'école... un face-à-face sans éclat », titre le quotidien qui revient aussi sur le langage corporel des deux hommes. « Romney a réussi, malgré sa gorge sèche et ses battements de paupière, à conserver le sourire angélique d'un enfant de choeur tout au long de l'échange. Obama, lui, a rapidement adopté l'allure d'un professeur ennuyé à l'idée de devoir renvoyer un élève brillant. A plusieurs reprises, le président a donné l'impression que son adversaire lui causait des indigestions, mais il n'a pas su lui renvoyer la balle », constate le quotidien qui conclut : « C'était un débat policé, intéressant, mais pas du tout excitant. Cela n'avait rien d'un échange historique ».

LeWall Street journal, conservateur, revient pour sa part sur le fond du débat. « Les candidats croisent le fer sur les impôts », titre le quotidien qui développe : « La prestation des deux candidats a montré leurs différences sur le rôle que doit jouer un gouvernement dans l'économie. Mitt Romney a su valoriser son expérience personnelle dans les affaires et vanter les vertus du secteur privé. Un message destiné à convaincre les électeurs hésitants qu'il est le mieux placé pour redresser l'économie ». Le candidat républicain a expliqué que pour combattre le déficit, il allait couper dans les programmes gouvernementaux trop dispendieux mais qu'il était hors de question d'augmenter les impôts relate le Wall Street journal qui ajoute : « Mitt Romney veut rendre l'administration fédérale plus efficace ». Le débat est terminé, mais la bataille continue, conclut le quotidien conservateur qui précise : « Les deux hommes reprennent leur campagne. Ils se rendent tous les deux cette semaine en Virginie, l'un des Etats clés de cette élection ».

Venezuela : dernier jour de campagne

Plus au sud, en Amérique latine, la presse s'intéresse à un autre scrutin, plus proche : l'élection présidentielle qui se tient dimanche prochain au Venezuela. La campagne s'achève aujourd'hui et la majorité des journaux du pays publient les photos d'immenses foules rassemblées autour d'Hugo Chavez et d'Henrique Capriles. « Les 72 heures finales », titre Dos mil uno qui consacre un article à chaque candidat. Les deux hommes souhaitent rassembler un maximum de partisans en ce dernier jour de campagne, explique le quotidien qui précise : « Hugo Chavez prévoit une marée rouge, une avalanche bolivarienne aujourd'hui dans les rues de la capitale Caracas ».

Le journal TalCual revient également sur l'impressionnante mobilisation des électeurs pendant la campagne. Et lance un vibrant appel à la mobilisation pour le jour du scrutin : « Le 7 octobre, nos décisions individuelles construiront l'avenir de la nation. Que personne ne reste chez soi. Si nous voulons décider de notre sort, nous devons aller voter. Le futur nous appartient ».

LeMiami Herald tire déjà les leçons de la campagne et voit plus loin que l'échéance électorale de dimanche. « Qu'il gagne ou qu'il perde, Capriles peut sortir victorieux », titre le journal qui développe : « Tout est possible pour les élections de dimanche au Venezuela, mais il est vraisemblable que le candidat de l'opposition fasse mieux que tous ses prédécesseurs. Même s'il ne remporte pas le scrutin, il aura fait vaciller le régime d'Hugo Chavez ». Selon le quotidien, quel que soit le résultat des élections, Capriles peut se vanter d'avoir réussi à fédérer les forces de l'opposition et restera une alternative crédible à un président qui n'a aucun successeur désigné. Et le Miami Herald, qui semble ne pas croire qu'Hugo Chavez a définitivement vaincu son cancer, précise : « Selon la Constitution vénézuelienne, si un président meurt au cours des quatre premières années de son mandat, de nouvelles élections doivent être organisées dans les 30 jours. Capriles qui s'est imposé pendant la campagne comme un leader responsable de l'opposition, a donc de bonnes chances de devenir président avant l'expiration du prochain mandat de Chavez ».

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.