Accéder au contenu principal
ARGENTINE

Six morts dans des inondations exceptionnelles à Buenos Aires

Plusieurs quartiers ont été submergés par l'eau et privés d'électricité durant des heures.
Plusieurs quartiers ont été submergés par l'eau et privés d'électricité durant des heures. REUTERS/Enrique Marcarian

Des quartiers entiers sous l’eau, des milliers de commercants et de familles qui ont tout perdu, des dizaines de milliers de sinistrés, et au moins six morts... A l’origine des inondations sans précédent qu’a connu Buenos Aires ce mardi 2 avril, une tempête d’une intensité exceptionnelle. Mais les critiques se multiplient contre le maire de la capitale argentine, accusé d’imprévoyance.

Publicité

Avec notre correspondant à Buenos Aires, Jean-Louis Buchet

« Ces pluies sont les plus importantes depuis 1906. Alors, je ne trouve vraiment pas bien que, une fois de plus, des responsables du gouvernement national fassent de la basse politique avec ceci, quand ils ont été responsables de ce que les travaux n’aient pu être exécutés. »

Pour le maire de Buenos Aires, Mauricio Macri, par ailleurs un des principaux opposants à la présidente Cristina Kirchner, c’est la faute au changement climatique et au gouvernement, qui n’a pas autorisé les crédits qu’il a demandés pour améliorer le système d’évacuation des eaux de la ville.

Feuilles mortes

Tout n’est pas faux dans ce qu’il dit. Mais il n’est pas moins vrai que le désastre a été amplifié parce que les canalisations étaient obstruées par des détritus et par des feuilles que -comme il est normal en automne- les arbres perdent en quantité ces jours-ci. Ce qui révèle au moins un manque flagrant dans l’entretien des infrastructures existantes.

Par ailleurs, il est vrai aussi que l’assistance et les secours, qui dépendent de la mairie, ont tardé à se déployer. C’est pourquoi, indépendamment de ses disputes avec la présidente, les victimes des inondations de ce 2 avril, dont beaucoup étaient encore sans électricité 18 heures après la tempête, sont en colère contre Mauricio Macri.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.