Accéder au contenu principal
Médecine

Prix Nobel de médecine: deux Américains et un Allemand récompensés

L'annonce du prix Nobel de médecine, le 7 octobre 2013 à Stockholm.
L'annonce du prix Nobel de médecine, le 7 octobre 2013 à Stockholm. AFP PHOTO / JONATHAN NACKSTRAND

Comme chaque année, la série de l’attribution des prix Nobel démarre avec celui de médecine. Et cette année, le prix revient aux Américains James Rothman et Randy Schekman et à l'Allemand Thomas Südhof.

Publicité

Le Nobel de médecine honore cette année la découverte du principe de transport des molécules à l’intérieur d’une cellule. Et pour tenter de faire plus simple, ce trio de chercheurs a permis d’élucider le mystère de la manière dont une cellule organise son système de transport afin que les molécules soient à la bonne place au bon moment.

Il s’agit d’un mécanisme très sophistiqué que ces professeurs de biologie, chimie et médecine ont réussi à étudier et décrypter chacun de leur côté.

Chaque cellule est en fait une petite usine qui produit et exporte des molécules. Et c’est justement le signal qui permet de libérer une molécule d’une cellule vers une autre qui a été découvert.

Une étape importante afin de comprendre le processus de guérison de graves maladies comme le diabète par exemple, pathologie pour laquelle l’insuline, cette hormone qui régule le taux de sucre dans le sang, doit être transportée de cellule en cellule.

Les trois lauréats du prix Nobel de médecine 2013.
Les trois lauréats du prix Nobel de médecine 2013. REUTERS/Janerik Henriksson/TT News Agency

Les trois chercheurs n’ont cependant pas mené leurs recherches de concert. James Rothman est professeur de biologie cellulaire et de chimie. Randy Schekman enseigne la biologie tandis que Thomas Südhof enseigne la médecine.

La découverte du principe de transport des molécules à l’intérieur d’une cellule est une avancée importante comme le signale Franck Perez, chercheur au CNRS :
 

Un des concepts fondamentaux au cours de ces travaux, c’est le concept de clé-serrure. On savait que les molécules doivent aller d'un endroit à un autre dans la cellule [...] Ce que les chercheurs ont montré, c’est qu’il y a vraiment un concept de clé-serrure avec les vésicules. Ces petits compartiments ont un ensemble de clés, il faut qu’ils trouvent les bonnes serrures et ensuite la fusion va se faire et on arrivera à mélanger les compartiments. Cela va permettre de comprendre comment c’est efficacement contrôlé et que tout ne se mélange pas en même temps.

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.