Accéder au contenu principal
Haïti

A Haïti, le gouvernement ne croit pas à la découverte du Santa Maria

Une réplique de la mythique caravelle «Santa María» de Christophe Colomb.
Une réplique de la mythique caravelle «Santa María» de Christophe Colomb. ©Reuters.

L'épave de la Santa Maria, le légendaire bateau de Christophe Colomb, celui à bord duquel il a découvert l'Amérique en 1492, serait-elle au large des côtes d'Haïti ? C'est ce que pense une équipe d'archéologues américains qui veulent entreprendre de nouvelles fouilles pour confirmer cette éventuelle découverte. Le gouvernement haïtien est plus réservé.

Publicité

Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

L'équipe de chercheurs américains pense avoir retrouvé la mythique épave de la caravelle de Christophe Colomb. Des études topographiques sous-marines et des plongées ont été réalisées au large de la côte nord d'Haïti depuis 2003 : la taille du navire localisé coïnciderait et des pierres retrouvées sur le site proviendraient de la région d'Espagne où la Santa Maria a été construite.

Plus de 500 ans après le naufrage du bateau avec lequel l'explorateur italien a traversé l'Atlantique, la nouvelle de cette éventuelle découverte a rapidement fait le tour du monde. Mais en Haïti, le ton est réservé. Le directeur du Bureau national d'ethnologie, Erol Josué, parle même lui d'une grossière erreur historique et scientifique. Selon les données qu'il possède, les restes de la Santa Maria auraient servi à bâtir le premier fort espagnol sur le sol haïtien.

La méfiance est donc de mise face à l'annonce de cette extraordinaire découverte qui pourrait n'être qu'une manipulation pour obtenir des subventions pour des fouilles sous-marines sans aucun rapport avec Christophe Colomb.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.