Accéder au contenu principal
Pérou

Pérou: saisie historique de cocaïne dans le nord du pays

La police péruvienne a effectué une saisie historique de cocaïne à Trujillo, dans le nord du pays, le 26 août 2014.t
La police péruvienne a effectué une saisie historique de cocaïne à Trujillo, dans le nord du pays, le 26 août 2014.t AFP Photo / Peruvian ministry of Interior

Les autorités péruviennes ont effectué une saisie record de cocaïne lors d'une opération policière à Trujillo, dans le nord du pays. La police a mis la main sur plus de 7,5 tonnes de drogue pour plus de 300 millions de dollars, en provenance d'un cartel mexicain. La poudre blanche, destinée à l'Europe, était dissimulée dans des morceaux de charbon. L'opération a eu lieu le mardi 26 août mais ce n'est que le vendredi 29 août que la police a pu achever de détruire les morceaux de minerai de charbon où avait été camouflée la drogue.

Publicité

Avec notre correspondant à Lima, Eric Samson

Les trafiquants ont sans doute voulu trop bien faire. La drogue de grande pureté était dissimulée dans des morceaux de charbon. Saisi à Huanchaco, près de la ville de Trujillo, au nord de Lima, le chargement était destiné à l’Espagne et à la Belgique. C’est ce détail qui a attiré l’attention de la police. Les deux pays n’achètent pas normalement de charbon au Pérou.

Après six semaines de filatures et l’aide de la DEA, l’Agence américaine anti-drogue, la police péruvienne est intervenue. Sept Péruviens ont été arrêtés ainsi que deux Mexicains.

Prise « historique »

Il aura fallu plus de trois jours à la police pour concasser les morceaux de charbon et récupérer 7,5 tonnes de chlorydrate de cocaïne. Une prise « historique », selon le ministre péruvien de l’Intérieur, « la plus grosse découverte de drogue jamais faite au Pérou ».

Appartenant à un cartel mexicain non précisé, la drogue avait une valeur marchande de près de 300 millions de dollars. Selon le général Vicente Romero, chef de la Direction nationale antidrogues, l’organisation démantelée opérait depuis 2013 au travers de deux entreprises de commercialisation et d’exportation.

Vetas Andinas del Perú et Alfa et Omega avaient déjà envoyé deux navires chargés de charbon vers l’Espagne et le Portugal en novembre et décembre 2013.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.