Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Syrie / France

Les Etats-Unis pensent avoir tué un Français artificier de Khorassan

Un drone américain Predator du type de ceux utilisés dans les raids en Syrie.
Un drone américain Predator du type de ceux utilisés dans les raids en Syrie. US Army

Les raids aériens de l’armée américaine ont ciblé mercredi 5 novembre le groupe Khorassan en Syrie. Un Français, considéré comme artificier de ces terroristes proches d’al-Qaïda aurait été tué dans ces attaques. David Drugeon, 24 ans, est une cible que les forces américaines cherchaient à éliminer depuis longtemps.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

David Drugeon était l’une des cibles de ces frappes américaines sur le groupe Khorassan, des raids qui ont « atteint leurs objectifs dans le nord-ouest de la Syrie », selon le Pentagone. Ces terroristes, émanation d’al-Qaïda, préparaient des attentats aux Etats-Unis et en Europe, « Il fallait donc agir vite, car le groupe met à profit la situation délétère en Syrie pour se renforcer et comploter sans être inquiété », explique encore dans un communiqué le Commandement Central des forces américaines.

Le jeune français, dont le visage apparaît dans toute la presse aux Etats-Unis, était considéré comme l’un des artificiers les plus efficaces de ce mouvement. L’un des plus efficaces, et donc l’un des plus dangereux pour la sécurité nationale.

La photographie et le nom du Français ont été diffusés par les services de renseignement américains depuis plusieurs semaines. David Drugeon fait partie des combattants étrangers activement recrutés par les terroristes, car détenteurs d’un passeport, européen, ils n’ont pas besoin de visa pour rentrer dans leur pays d’origine, ou voyager vers les Etats-Unis.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.