Accéder au contenu principal
Mexique / Etats-Unis

Immigration: le Mexique salue les mesures d’Obama

Le président mexicain Enrique Peña Nieto a évoqué un «acte de justice»
Le président mexicain Enrique Peña Nieto a évoqué un «acte de justice» REUTERS/Tomas Bravo

Le Mexique a salué les mesures migratoires annoncées jeudi soir par le président Barack Obama. Elles bénéficieront à quelque 5 millions de sans-papiers - dont plus de la moitié sont mexicains - qui ne seront pas renvoyés durant les trois prochaines années. Les gouvernements guatémaltèque et salvadorien ont également approuvé ces mesures qui toucheront près de deux millions de migrants centraméricains.

Publicité

Avec notre correspondant au Mexique, Patrick John Buffe

Plus d’assurance, plus de sécurité et une dignité retrouvée. C’est, selon le Mexique, ce que vont offrir aux immigrés clandestins ces mesures qui, au dire même du président Peña Nieto, « sont un acte de justice qui valorise les grandes contributions de millions de Mexicains au développement des Etats-Unis ».

Le chef de l’Etat a exprimé publiquement sa reconnaissance au président Obama. Il estime que ces mesures constitueront un soulagement pour les immigrants. Elles permettront qu’un plus grand nombre de familles demeurent unies.

Le ministère des Affaires étrangères a pour sa part précisé que ces mesures auront plusieurs avantages : elles favoriseront les programmes d’aide aux immigrants, notamment à ceux qui sont arrivés dans leur enfance aux Etats-Unis. Elles permettront aussi aux sans-papiers, dont les enfants sont américains ou résidents permanents depuis plus de quatre ans, de légaliser leur situation migratoire, afin d’obtenir un permis de travail temporaire sans risque d’être renvoyés.

Le gouvernement mexicain a d’ores et déjà donné des instructions à ses cinquante consulats aux Etats-Unis pour qu’ils informent leurs concitoyens sur la portée de ces mesures. Notamment sur le fait qu’elles ne bénéficieront pas aux immigrants arrivés récemment dans ce pays. Pas plus qu’elles ne garantiront l’octroi de la nationalité américaine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.