Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Etats-Unis: le secrétaire à la Défense Chuck Hagel démissionne

Barack Obama a accepté lundi 24 novembre la démission de son secrétaire à la Défense, Chuck Hagel.
Barack Obama a accepté lundi 24 novembre la démission de son secrétaire à la Défense, Chuck Hagel. REUTERS/Yuri Gripas/files

Le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a présenté sa démission ce lundi 24 novembre. Cette démission a été annoncée lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche par Chuck Hagel, en présence du président Barack Obama.

Publicité

D'après Barack Obama, c'est Chuck Hagel qui a voulu mettre un terme à son mandat. Aucun des deux n'a donné d'explication. Mais c’est manifestement sur les dossiers Irak et Syrie que le départ de Chuck Hagel s’est décidé, nous indique notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio.

Les missions du ministre, lorsqu’il a succédé à Leon Panetta début 2013, étaient le retrait des troupes américaines d’Afghanistan et les réductions budgétaires. Deux ans après, Chuck Hagel doit gérer une crise en Ukraine, une intervention en Afrique de l’Ouest pour aider à maîtriser l’épidémie de fièvre Ebola, mais aussi une guerre contre l’avancée du groupe Etat islamique.

Et d’après tous les analystes, Chuck Hagel n’est pas l’homme de la situation sur ce dernier dossier ; Barack Obama aurait donc demandé à son ministre de se retirer. La Maison Blanche reprocherait au secrétaire à la Défense une stratégie peu claire, et un manque de charisme. « Les deux années à venir vont demander un autre type d'effort », dit-on en coulisse.

Les proches de Barack Obama réfutent l'hypothèse d'une démission sous la contrainte. Aucune divergence de vues n'est à l'origine de cette décision, fait-on savoir à la Maison Blanche. Il faut dire que les tractations en vue de la démission de Chuck Hagel ont commencé il y a deux semaines. Le secrétaire à la Défense restera à son poste jusqu'à ce qu'un successeur lui soit trouvé. Plusieurs noms circulent déjà, dont celui de Michèle Flournoy, une ancienne sous-secrétaire à la Défense.

Il faut se rappeler que la nomination de Chuck Hagel en 2013 n'avait pas fait l'unanimité.
Le président Barack Obama avait eu du mal à obtenir le feu vert du Sénat. Les relations entre Chuck Hagel et le Sénat ne se sont jamais améliorées. Lors des audiences devant les commissions, le secrétaire à la Défense s'est fait de plus voler la vedette par le chef d'état-major, Martin Dempsey. Chuck Hagel, ancien sénateur de l’Arkansas, était le seul républicain de l’équipe Obama.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.