Accéder au contenu principal
Etats-Unis, Environnement

Marée noire de 2010: la Cour suprême américaine rejette un appel de BP

L’explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon en avril 2010 a provoqué la plus grave marée noire de tous les temps.
L’explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon en avril 2010 a provoqué la plus grave marée noire de tous les temps. Chris Graythen/Getty Images/AFP

La Cour suprême des Etats-Unis a rendu sa décision : elle a rejeté ce lundi 8 décembre l’appel de la compagnie pétrolière British Petroleum. L’entreprise, responsable de la marée noire de 2010 dans le golfe du Mexique, avait introduit un recours pour éviter de payer de nouveaux dommages aux entreprises qui s’estiment lésées par la catastrophe. Pour BP, qui a conclu un accord avec l’administration américaine, le coût de cette marée noire s’élève déjà à 42 milliards de dollars en dédommagements et frais de justice.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

L’explosion de Deepwater Horizon en avril 2010, plateforme d’exploration pétrolière située dans le golfe du Mexique, a provoqué la plus grave marée noire de tous les temps. Le pétrole a continué de se répandre pendant trois mois, déversant dans l’océan et sur la côte sud des Etats-Unis près de cinq millions de baril de brut. La catastrophe a touché les bayous, la faune et la flore.

Après un audit, la compagnie pétrolière BP a été déclarée coupable de négligences répétées, et notamment de fautes dans la construction et la sécurité de la plateforme, destinées à faire baisser les coûts des opérations d’exploration.

Dans un accord signé avec l’administration américaine, BP a admis sa responsabilité et versé des dommages à hauteur de 36 milliards de dollars. La compagnie pétrolière a donc tenté d’éviter une nouvelle plainte des entreprises de la région touchée, qui demandent réparation pour le préjudice commercial subit à la suite de la marée noire. Mais la Cour suprême a suivi le jugement rendu en première instance. BP va donc devoir dédommager ces entreprises.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.