Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Corée du Nord

Piratage de Sony: les Etats-Unis répondront de façon proportionnelle

Barack Obama répond aux questions de la presse à Washington, le 19 décembre.
Barack Obama répond aux questions de la presse à Washington, le 19 décembre. REUTERS/Larry Downing

Barack Obama a donné sa conférence de presse de fin d’année au cours de laquelle il fait traditionnellement le bilan de ses réalisations, et annonce ses projets pour l’année à venir. Mais la première question qui lui a été posée, vendredi 19 décembre, a porté sur l’attaque informatique de la Corée du Nord contre le studio Sony Pictures.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Barack Obama a estimé que Sony avait eu tort de retirer du circuit de distribution le film L’interview qui tue et aurait préféré que le studio le consulte avant de prendre sa décision. Même s’il comprend les raisons qui ont amené les responsables à être prudents, il estime que les Etats-Unis ne devraient pas se laisser intimider par des régimes qui n’aiment pas la façon dont ils sont dépeints à l’étranger, car cela crée un dangereux précédent.

Barack Obama a déclaré souhaiter une coopération plus étroite entre les secteurs public et privé pour mettre en place un meilleur système de défense contre les « hackers ». Il a tout de même noté que les pirates aussi deviendront plus performants.

Le président américain s’est moqué de la Corée du Nord qui s’effraie d’un film satirique dans lequel jouent Seth Rogen et James Franco. Après un plaidoyer fervent en faveur de la liberté d’expression, il a annoncé que les Etats-Unis répondraient de façon proportionnelle, mais sans encore donner de détail sur ce que seraient les représailles. Il a appelé à une coopération internationale pour combattre le piratage et demandé au Congrès d’adopter rapidement des lois qui permettent de mieux protéger les Etats-Unis contre des attaques du genre de celle dont Sony vient d’être victime.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.