Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Etats-Unis: les homosexuels et bisexuels vont pouvoir donner leur sang

Les homosexuels et bisexuels américains pourront donner leur sang à condition de ne pas avoir eu de rapport sexuel pendant un an.
Les homosexuels et bisexuels américains pourront donner leur sang à condition de ne pas avoir eu de rapport sexuel pendant un an. AFP PHOTO / Jean Pierre Clatot

Aux Etats-Unis, les homosexuels et bisexuels pourront être autorisés à donner leur sang. C'est ce qu'a annoncé ce mercredi 24 décembre l'Agence du médicament, qui s'engage à recommander un assouplissement des conditions imposées jusqu'à présent. Une condition cependant : que les donneurs n'aient pas eu de relation sexuelle pendant un an.

Publicité

L'Agence américaine du médicament, la FDA, avait interdit à vie aux homosexuels et bisexuels de donner leur sang en 1983. C'était l'époque où se développait le sida et où les scientifiques parlaient d'épidémie mondiale. Une interdiction totale qui persiste en France.

Plus de trente ans plus tard, avec les avancées médicales et le combat des organisations des droits des homosexuels, l'Agence du médicament annonce donc un assouplissement relatif de cette mesure aux Etats-Unis. Désormais, homosexuels et bisexuels pourront donner leur sang s'ils n'ont pas eu de relations sexuelles pendant un an, un laps de temps nécessaire pour sécuriser les stocks de sang, prévient l'Agence.

Les Etats-Unis rejoignent des pays européens comme le Royaume-Uni, ou encore le Japon et l'Australie qui imposent ces mêmes restrictions. L'Afrique du Sud, elle, exige l'abstinence pendant un an pour tous les donneurs. Pour certains, il s'agit d'une avancée pour les droits civiques des gays, mais pour d'autres, c'est encore insuffisant et cette mesure reste discriminatoire et dénuée de tout fondement scientifique.

Selon la Gay Men's Health Crisis, une association d'aide aux homosexuels, il faut que la FDA applique une restriction basée sur le risque que présente le donneur de sang - peu importe son orientation sexuelle - comme en Italie. D'autres, en revanche, s'opposent totalement à cet assouplissement. La FDA a annoncé qu'elle présentera cette recommandation début 2015.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.