Accéder au contenu principal
Etats-Unis/Israël

Etats-Unis-Israël: la Maison Blanche mécontente durcit le ton

La première entrevue de Benyamin Netanyahu et Barack Obama dans le bureau ovale de la Maison Blanche, le 18 mai 2009.
La première entrevue de Benyamin Netanyahu et Barack Obama dans le bureau ovale de la Maison Blanche, le 18 mai 2009. (Photo : Reuters)

La brouille se creuse entre Barack Obama et Benyamin Netanyahu. Loin de vouloir calmer les tensions, l’administration américaine durcit sa position à l’égard du Premier ministre israélien dénonçant ses tergiversations.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington,Jean-Louis Pourtet

Avant les élections, Benyamin Netanyahu a dit qu’il n’y aurait jamais d’Etat palestinien. Après le scrutin, il a déclaré qu’il n’y était pas opposé si la sécurité d’Israël était garantie. « Quel Netanyahou croire? », a ironisé vendredi 20 mars Josh Earnest, le porte-parole de la Maison Blanche. La volte-face du Premier ministre n’a en rien atténué la fureur de l’administration américaine qui songe à réévaluer son soutien diplomatique à Israël, à l’ONU.

Pour montrer son mécontentement, la Maison Blanche envoie lundi prochain son secrétaire général, Denis McDonough, prononcer un discours devant un groupe juif américain, férocement opposé à Netanyahu. Si ce dernier voulait améliorer le climat, comme le note le New York Times, il pourrait rappeler son ambassadeur à Washington, Ron Dermer, qui avait arrangé la venue du Premier ministre au Congrès, sans en avertir la Maison Blanche. Mais il est peu probable qu’il le fasse.

Toutefois, aussi mauvaises que soient les relations entre les deux dirigeants, cela ne remet pas en question, comme l’a précisé Josh Earnest, les trois milliards de dollars d’aide des Etats-Unis à Israël. De plus, Barack Obama ne peut être trop vindicatif sans risquer d’indisposer l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), le lobby juif, qui tout en soutenant Netanyahu, compte parmi ses membres de nombreux démocrates.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.