Accéder au contenu principal
ONU

L'ONU adopte une résolution pour combattre le groupe Etat islamique

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité vendredi une résolution française qui permet de « prendre toutes les mesures nécessaires » pour combattre le groupe Etat islamique.
Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité vendredi une résolution française qui permet de « prendre toutes les mesures nécessaires » pour combattre le groupe Etat islamique. REUTERS/Lucas Jackson

L'ONU a voté à l'unanimité vendredi 20 novembre une résolution pour combattre le groupe Etat islamique et éradiquer la menace jihadiste « par tous les moyens ». Elle avait été demandée par le président français François Hollande après les attentats qui ont ensanglanté Paris il y a une semaine.

Publicité

Avec notre correspondante à New York,  Marie Bourreau

Paris tenait absolument à obtenir l'unanimité du Conseil de sécurité sur ce texte qui a été voté symboliquement une semaine exactement après les attaques terroristes de Paris et de Saint-Denis du 13 novembre.

C'est la première fois qu'une résolution cible spécifiquement le groupe Etat islamique, et la France espère donner une impulsion à la lutte contre le terrorisme.

« Cette résolution forte, opérationnelle, reconnaît le caractère exceptionnel de la menace de Daech et appelle les Etats membres à prendre toutes les mesures nécessaires pour la combattre, a déclaré François Delattre, représentant français à l'ONU. Elle fournit un cadre légal et politique pour une action internationale étroitement coordonnée en vue d'éradiquer Daech dans ses sanctuaires en Syrie et en Irak. »

Un appui politique à la campagne contre les jihadistes

Concrètement, cette résolution donne le feu vert à plus d'actions militaires et devrait s'accompagner d'une intensification des bombardements contre les territoires tenus par le groupe Etat islamique et sur les puits de pétrole, source de financement du terrorisme.

Politiquement, elle offre aussi un soutien essentiel aux pays qui souhaiteraient rejoindre la coalition militaire, comme la Grande-Bretagne.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.