Accéder au contenu principal
Venezuela / Politique

Référendum révocatoire au Venezuela: un franc succès selon l’opposition

Plus de 1,3 millions de Vénézuéliens ont apposé leur empreinte digitale pour confirmer leur signature favorable à l'application d'un référendum révocatoire, le 24 juin 2016.
Plus de 1,3 millions de Vénézuéliens ont apposé leur empreinte digitale pour confirmer leur signature favorable à l'application d'un référendum révocatoire, le 24 juin 2016. AFP/Juan BARRETO

Au Venezuela, la validation des signatures s'est terminée vendredi 24 juin dans le processus du référendum pour révoquer le président Nicolas Maduro. L'objectif fixé par les autorités électorales pour cette première étape est de 1% des personnes inscrites sur les listes électorales, soit 200 000 personnes. Le 2 mai dernier, la coalition d'opposition avait finalement remis près de deux millions de signatures au Conseil national électoral.

Publicité

Avec notre correspondant à Caracas Julien Gonzalez

« Les Vénézuéliens ont remporté la bataille des empreintes digitales », a déclaré tout sourire, Henrique Capriles, qui a annoncé que 409 313 signatures ont été validées au cours de ces cinq journées. « Une victoire », ajoute-t-il, puisqu'il s'agit plus du double requis, a assuré l'ex-candidat de l'opposition lors de la dernière présidentielle.

Seul un Etat n'avait pas atteint jeudi soir le seuil exigé de 1% d'après l'opposition : celui de Nueva Esparta et ses 3450 signatures au moins à valider. C'est chose faite depuis ce vendredi aux dires d'Henrique Capriles.

Au total, plus d'1 300 000 Vénézuéliens étaient invités depuis ce lundi à apposer leur empreinte digitale pour confirmer leur signature favorable à l'application d'un référendum révocatoire dans le pays.

Course contre la montre

Engagée dans une véritable course contre la montre pour organiser un référendum révocatoire avant le 10 janvier 2017 (date butoir pour provoquer de nouvelles élections en cas de victoire au référendum), l'opposition a déjà la tête à la prochaine étape.

La MUD fait en effet déjà campagne pour la pétition suivante. Il s'agira cette fois-ci de rassembler 20% de signatures, soit près de 4 millions de citoyens, en trois jours pour convoquer le référendum.

Mais avant cela, il faudra attendre la validation ou pas de cette première étape par le Conseil national électoral. Réponse définitive : le 26 juillet prochain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.