Accéder au contenu principal
Brésil

Brésil: 15 candidats aux municipales tués à Rio en moins d’un an

A Rio, les milices rackettent les habitants des favelas sous leur contrôle et soutiennent certains partis (photo d'illustration).
A Rio, les milices rackettent les habitants des favelas sous leur contrôle et soutiennent certains partis (photo d'illustration). Jeff Belmonte/Wikimedia Commons

Au Brésil, la campagne pour les élections municipales bat son plein dans tout le pays. Le premier tour aura lieu ce dimanche 2 octobre. A Rio de Janeiro, la campagne a été violente : 15 candidats ont été abattus en moins d'un an, une véritable hécatombe. Les autorités sont préoccupées. Le président d’une école de samba et candidat a même été assassiné tout récemment.

Publicité

Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

A 52 ans, Marcos Vieira de Souza, surnommé Falcon, a été exécuté par quatre hommes encagoulés dans la banlieue de nord de la ville.  Président de la très populaire école de samba Portela, ce policier était candidat aux élections municipales pour le parti progressiste de droite.

Comme Falcon, plus d’une quinzaine de candidats au poste de conseiller municipal ont été assassinés en pleine rue, parfois devant leurs proches, ces derniers mois. Le week-end dernier un candidat, un ancien policier, est mort de ses blessures à l’hôpital après avoir été atteint par plusieurs balles en plein meeting de campagne. Un autre a échappé à une exécution, il s’est défendu avec son arme et a tué ses deux agresseurs.

Les trafiquants de drogue, mais surtout les milices, ces groupes mafieux constitués d’anciens policiers et d’hommes politiques véreux, sont montrés du doigt. Elles rackettent les habitants des favelas sous leur contrôle et soutiennent certains partis. L’omerta règne et des dizaines de candidats de tous bords politiques ont reçu des menaces de mort.

Après l’assassinat du président du club de samba, la police a lancé une enquête. Il avait été soupçonné il y a 5 ans d’appartenir à une milice avant d’être innocenté.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.