Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Californie: près de 200000 personnes évacuées en raison d’un barrage fragilisé

Endommagé, le déversoir auxiliaire du barrage d'Oroville, dans le nord de la Californie, menace la région.
Endommagé, le déversoir auxiliaire du barrage d'Oroville, dans le nord de la Californie, menace la région. REUTERS/William Croyle

Dans le nord de la Californie, quelque 188 000 personnes ont reçu l'ordre d'évacuer par crainte de l'effondrement du déversoir auxiliaire de l'important barrage d'Oroville.

Publicité

Près de 200 000 personnes étaient en cours d'évacuation ce 13 février au matin dans le nord de la Californie par crainte de l'effondrement du déversoir auxiliaire d'un important barrage qui pourrait laisser échapper des torrents d'eau.

Le bassin réservoir du barrage d'Oroville, situé à 120 kilomètres au nord de Sacramento, la capitale de l'Etat, est plein à ras bord après des semaines de fortes pluies.

Le barrage lui-même n'est pas en danger d'effondrement mais les inquiétudes concernent le déversoir auxiliaire d'urgence en raison de l'érosion de son couvercle de ciment.

Situation d'urgence

Les autorités ont organisé un lâcher d'eau de 2 830 m3 par seconde depuis le bassin principal, ce qui a fait baisser le niveau d'eau dans le réservoir et permis de stopper dimanche soir le flux vers le déversoir.

Quelque 188 000 personnes vivant dans la zone ont reçu l'ordre d'évacuer. Le gouverneur Jerry Brown a pris un décret d'urgence pour renforcer les services de secours dans la région concernée.

« J'ai été durant tout le week-end en contact étroit avec le personnel des secours d'urgence qui gère la situation à Oroville et il est clair que les conditions sont complexes et évoluent rapidement, a-t-il déclaré. L'Etat envoie tout le personnel et les ressources nécessaires pour faire face à cette situation très sérieuse. »

Elisa Szymulewski, son marie et ses filles habitent Oroville. Ils ignorent quand ils pourront rentrer chez eux. RFI a recueilli le témoignage d'Elisa.

« Ma maison se trouve à environ trois kilomètres du barrage. Nous avons tout abandonné. Nous avons pris une trousse de secours, des chaussettes propres, nos enfants, nos chiens, nos armes et nous sommes partis.
Heureusement, toutes les personnes que je connais sont saines et sauves. Nous avions mes parents à la maison. Comme nous, ils ont été évacués. Avec mon mari et mes filles nous dormons tous dans la même chambre d’hôtel. Mais mes parents ont refusé de venir avec nous. Ils ont préféré aller dans un abri provisoire et c’est bien aussi. Les autorités leur ont donné de la nourriture, des couvertures, des vêtements et tout ce dont ils ont besoin.

Pour le moment tout ce qu’on sait, c’est que nous devons encore rester (loin d’Oroville) durant trois jours. Ils annoncent encore une semaine de pluie. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.