Accéder au contenu principal
Cuba/Etats-Unis

Liaisons Cuba-Etats-Unis saturées: deux compagnies jettent l'éponge

Des touristes californiens se prennent en photo près d'une affiche avec les présidents cubain Raul Castro et américain Barack Obama à la Havane, Cuba, le 19 mars 2016.
Des touristes californiens se prennent en photo près d'une affiche avec les présidents cubain Raul Castro et américain Barack Obama à la Havane, Cuba, le 19 mars 2016. REUTERS/Enrique De La Osa

Deux compagnies aériennes américaines à bas coût, Silver Airways et Frontier Airlines vont suspendre leurs vols vers Cuba. Information relayée par plusieurs journaux américain. La faible demande, couplée à une surabondance de vols à destination de l'île, ont rendu les trajets non rentables.

Publicité

Frontier Airlines va annuler son vol quotidien entre Miami et la Havane en juin tandis que Silver Airways va mettre fin aux liaisons entre Fort Lauderdale et plusieurs capitales provinciales cubaines dès le mois avril.

Les deux compagnies sont victimes de la concurrence. Six compagnies aériennes américaines se sont précipitées l’an dernier pour desservir Cuba après la décision de Barak Obama de rétablir les liaisons commerciales avec l’île. Elles étaient enthousiasmées par la perspective de ce nouveau marché qui s’ouvrait après près d’un demi-siècle d'embargo.

Le tourisme à Cuba toujours restreint

Problème, l'offre a largement dépassé la demande. Les grandes compagnies comme Américan Airlines ont mis en service de gros avions et multilplié les fréquences. En face la clientèle n'a pas suivi. Même si le nombre d'Américains visitant Cuba a considérablement augmenté l’an dernier, les touristes ne peuvent toujours pas se rendre librement sur l’ile à cause de l’embargo.

Seules les visites familiales, commerciales, médicales, éducatives ou journalistiques sont autorisées par Washington. Sans compter que les perspectives d’un plus grand dégel entre les deux pays se sont éloignés avec l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. Le président américain a laissé entendre qu’il reviendrait sur certains concessions accordées par l'administration Obama.

► à réécouter : La question cubaine dans le bilan de politique étrangère du président Obama

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.