Accéder au contenu principal
Canada

Les Canadiens réagissent peu aux législatives françaises

18,4% des 200 000 électeurs inscrits dans une zone qui regroupe les Etats-Unis et le Canada, se sont déplacés au premier tour (photo d'illustration).
18,4% des 200 000 électeurs inscrits dans une zone qui regroupe les Etats-Unis et le Canada, se sont déplacés au premier tour (photo d'illustration). REUTERS/Eric Gaillard

Les Canadiens se sont passionnés pour les présidentielles françaises, mais le résultat du premier tour des législatives les laissent beaucoup plus indifférents. Loin des débats passionnés sur les forces en présence le 23 avril, et les rassemblements dans les bars pour suivre les résultats du premier tour, les élections d’hier déclenchent relativement peu de réactions.

Publicité

De notre correspondante à Montréal,

En avril dernier, l’opinion publique au Québec et au Canada s’inquiétait surtout de la performance du Front national au premier tour. Aucun élu politique au Québec n’avait en effet accepté de recevoir Marine Le Pen alors qu’elle effectuait une visite non-officielle il y a un peu plus d’un an. Dans un pays comme le Canada où les partis extrémistes brillent par leur absence, le spectre d’une France dirigée par un parti d’extrême droite a suscité une grande peur, et du coup beaucoup d’intérêt pour les résultats du vote.

Davantage d’électeurs français se sont d’ailleurs déplacés pour l’occasion, et même des conjoints et des conjointes de Français qui ont obtenu leur citoyenneté. L’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron a donc apaisé les craintes sur l’avenir d’une nation dont les Québécois suivent toujours avec intérêt l’évolution.

Macron séduit, tout comme Justin Trudeau

En France, plusieurs comparent d’ailleurs le nouveau président français à son homologue Justin Trudeau, avec lequel il semble avoir quelques affinités… Difficile de parler ici de « Macronmania », ou même de « Trudeaumania ». Tout au plus, les commentateurs politiques font remarquer que les deux hommes partagent le même goût pour une communication politique bien léchée, et mise en scène au quart de tour.

Les résultats du premier tour des législatives montrent que les électeurs en Amérique du Nord ont accordé leur confiance en premier lieu au candidat de La République en marche. Roland Lescure a en effet recueilli 57,53% des voix, contre 14,53% à son rival Frédéric Lefebvre, le député sortant des Républicains. Ce dernier a pris tout le monde par surprise d’ailleurs la semaine passée, en claquant la porte de sa formation politique. Il se dit proche d’Emmanuel Macron, et veut fonder un mouvement humaniste de droite. Au second tour, samedi prochain, les électeurs auront donc le choix entre deux candidats qui se réclament d’un même dirigeant politique.

Les Français du Canada ont tout de même voté

18,4% des 200 000 électeurs inscrits dans une zone qui regroupe les Etats-Unis et le Canada, se sont déplacés au premier tour. Certains diront que c’est peu, mais il faut savoir qu’en 2012, lors des dernières législatives, seulement 20% des électeurs avaient voté. En plus, beaucoup l’ont fait grâce au vote électronique il y a cinq ans, alors que ce moyen n’existe plus aujourd’hui. Cela signifie donc que davantage de personnes se sont physiquement déplacées pour mettre leur bulletin dans l’urne pour cette élection.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.