Accéder au contenu principal
Uruguay

Uruguay: les banques s'attaquent à la vente de cannabis en pharmacie

La foule, prête à se ruer sur les guichets à l'ouverture, le 19 juillet 2017 à Montevideo, pour le lancement de la vente de cannabis via les pharmacies en Uruguay.
La foule, prête à se ruer sur les guichets à l'ouverture, le 19 juillet 2017 à Montevideo, pour le lancement de la vente de cannabis via les pharmacies en Uruguay. MIGUEL ROJO / AFP

Depuis la mi-juillet, la vente de cannabis est légale dans les pharmacies en Uruguay. Mais les banques, par crainte de sanctions internationales, ne veulent plus avoir ces pharmacies pour clientes.

Publicité

Le gouvernement uruguayen pensait avoir trouvé la parade au trafic de drogue : la possibilité légale pour des acheteurs inscrits sur un registre national de se fournir directement en pharmacie. Mais les pharmaciens ne sont guère favorables à cette extension de leur activité, et peu nombreuses sont les pharmacies qui participent finalement au programme.

Or, voilà maintenant que les banques implantées dans le pays, notamment la banque espagnole Santander, annoncent qu'elles veulent clore les comptes des pharmacies qui participent à cette campagne. Elles craignent en effet de faire l'objet de sanctions internationales pour blanchiment d'argent issu du trafic de drogue et de ne plus pouvoir réaliser d'opérations financières avec l'extérieur.

Cette menace, prise au sérieux, pourrait bien remettre en cause la loi sur la légalisation du cannabis, à la grande déception de ses promoteurs. Dans l'immédiat, les autorités uruguayennes vont tenter de négocier avec les banques américaines, les premières susceptibles de cesser toute relation avec des banques uruguayennes hébergeant les comptes des pharmacies qui commercialisent le cannabis.

→ Écouter sur RFI : Dernière étape pour la légalisation du cannabis en Uruguay

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.