Accéder au contenu principal
Guatemala / ONU

Guatemala: Jimmy Morales ordonne l'expulsion du chef d’une mission de l’ONU

Ivan Velasquez, qui dirige une mission des Nations unies de lutte contre la corruption au sein de l'Etat guatémaltèque, le 25 août 2017, à Guatemala City.
Ivan Velasquez, qui dirige une mission des Nations unies de lutte contre la corruption au sein de l'Etat guatémaltèque, le 25 août 2017, à Guatemala City. REUTERS/Luis Echeverria

Au Guatemala, le président a ordonné dimanche 27 août l'expulsion du chef d'une mission anticorruption de l'ONU qui avait réclamé la levée de son immunité pour enquêter sur des soupçons d'irrégularités dans le financement de la campagne présidentielle de 2015.

Publicité

Ivan Velasquez était depuis plus d'une dizaine d'années l'homme que craignaient le plus les mafias guatémaltèques. A la tête de la CICIG, la Commission internationale contre l'impunité au Guatemala créée par l'ONU en 2006, l'ancien magistrat a travaillé sans relâche pour éradiquer la corruption dans toutes les strates de l'Etat.

C'est d'ailleurs le travail de la CICIG qui a mené le président de l'époque Otto Pérez Molina derrière les barreaux en 2015. Ce dernier avait été condamné pour avoir orchestré un réseau d'évasion fiscale aux services de douanes.

Un scandale qui avait porté Jimmy Morales, un ancien acteur comique novice en politique, au pouvoir.

Guatemala: Jimmy Morales, l'humoriste à qui sourit le pouvoir

Deux ans plus tard, il est soupçonné d'irrégularités dans le financement de sa campagne présidentielle. Vendredi, la justice guatémaltèque et la commission des Nations unies ont demandé la levée de son immunité.

Une décision à laquelle Jimmy Morales a répondu dimanche dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. « En tant que président de la République, dans l'intérêt du peuple du Guatemala, du renforcement de l'Etat de droit et des institutions, je déclare Monsieur Ivan Velasquez Gomez persona non grata, dans sa qualité de directeur de la Commission internationale contre l'impunité au Guatemala, et j'ordonne qu'il quitte immédiatement la république du Guatemala », a-t-il déclaré.

Le président a aussi annoncé le limogeage de son ministre des Affaires étrangères. En amont d'une rencontre avec le secrétaire général de l'ONU, ce dernier avait refusé d'exiger le départ d'Ivan Velasquez.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.