Accéder au contenu principal
Technologies

Apple ralentit volontairement les anciens modèles d'iPhone

Apple reconnaît brider les anciens modèles d'iPhone, y compris le 7, sorti pourtant il y a un an.
Apple reconnaît brider les anciens modèles d'iPhone, y compris le 7, sorti pourtant il y a un an. REUTERS/Lucy Nicholson/File Photo

Apple reconnait qu’elle bride volontairement certains de ses smartphones. Non pas pour pousser à la consommation, avance la firme, mais pour ne pas sur-solliciter les batteries. Peut-on alors parler d’obsolescence programmée, c’est-à-dire d’une technique pour encourager au remplacement de l’appareil ?

Publicité

Avec notre correspondant à New YorkGrégoire Pourtier

Le ver est dans la pomme…

Après plusieurs études démontrant la perte d’efficacité de ses smartphones, Apple a reconnu ralentir volontairement les processeurs de certains de ses modèles, même le iPhone 7, sorti il y a seulement un an.

Le plus déroutant est que la compagnie le fait à distance, lorsque l’on met à jour les logiciels d’exploitation. Ainsi, même si on prend soin de son appareil, personne n’est à l’abri de le voir mouliner de plus en plus.

Alors, est-ce de l’obsolescence programmée ? Ce n’est évidemment pas si simple. Apple explique qu’elle procède à ces ajustements pour, au contraire, encourager la durée de vie des batteries, plus sensibles aux pics de consommations avec l’usure.

Il sera ainsi délicat de prouver que la société a sciemment mis en place une stratégie pour forcer ses clients à remplacer leurs smartphones, mais le débat est en tout cas engagé. Il devrait être long, et se finir devant les tribunaux.

Aux Etat-Unis, une « class action » a été lancée, c’est-à-dire que plusieurs particuliers se sont unis pour attaquer Apple. Et potentiellement, ce sont des millions de consommateurs frustrés qui pourraient vouloir faire valoir leurs droits. Ou bien changer de marque lors de l’achat d’un nouveau smartphone.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.