Accéder au contenu principal
Pérou / Sommet des Amériques

Sommet des Amériques: un accord signé pour la lutte contre la corruption

Les dirigeants péruvien, colombien, chilien, mexicain et canadien, lors du 8e Sommet des Amériques, le 14 avril 2018 à Lima, au Pérou.
Les dirigeants péruvien, colombien, chilien, mexicain et canadien, lors du 8e Sommet des Amériques, le 14 avril 2018 à Lima, au Pérou. Presidential Palace Handout via REUTERS

Les 34 pays ayant participé au 8e Sommet des Amériques ont signé un accord de 57 points pour lutter contre la corruption. Il s’agissait du thème central de cette rencontre continentale également marquée par la crise syrienne et le cas vénézuélien qui divise toujours la région, sans oublier la condamnation générale de l’assassinat des trois membres de l’équipe du quotidien équatorien El Comercio.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à LimaEric Samson

Tous les Etats de la région se sont engagés à protéger les journalistes et en général toutes les personnes enquêtant sur des actes de corruption. L’assassinat cette semaine des deux journalistes équatoriens et de leur chauffeur était dans toutes les mémoires, mais tous les pays sont concernés.

Depuis le début de l’année, deux journalistes ont été assassinés au Mexique et un au Brésil, selon Reporters sans frontières, et il est urgent de mettre fin à l’impunité qui accompagne généralement ces assassinats en Amérique latine. Les bonnes intentions du Sommet doivent maintenant se transformer en réalité. Dans le cas du Pérou, le président Martin Vizcarra a promis de le faire rapidement.

« Le Pérou va se servir de ce document comme une base pour rédiger des textes de loi et proposer des mesures concrètes. Dans les prochains jours ou les prochaines semaines, nous ferons savoir à la presse quelles actions auront été retenues », a-t-il déclaré.

Le texte prévoit également d’améliorer les niveaux de protection des lanceurs d’alerte et de toute personne dénonçant des cas de corruption. Outre la création d’une Alliance régionale contre la corruption, les Etats américains souhaitent de nouvelles règles pour améliorer la transparence et l’accès à l’information publique.

En parallèle, les 16 Etats les plus en pointe dans la lutte contre le régime vénézuélien ont signé une résolution demandant au régime de Caracas d’accepter la réalité dramatique des conditions de vie de la population et de permettre l’arrivée d’aide humanitaire.

Cela fait partie de notre politique de mieux intégrer ces collectivités françaises américaines dans le continent américain

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.