Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Corée du Nord

Donald Trump exhume une lettre de Kim Jong-un, suite aux critiques de Pyongyang

Le leader nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump, peu après le signature d'un document commun, le 12 juin à Singapour.
Le leader nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump, peu après le signature d'un document commun, le 12 juin à Singapour. REUTERS/Jonathan Ernst

Geste diplomatique inédit entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, Donald Trump publie sur Twitter une lettre qui lui a été adressée par Kim Jung-un. Une lettre de remerciement après leur rencontre du Singapour dont la cordialité tranche avec les mots très durs employés récemment par la diplomatie nord-coréenne. Après la visite de Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine, Pyongyang avait en effet dénoncé les « méthodes de gangster » de Washington.

Publicité

Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve

C’est une lettre « très gentille » du président Kim, écrit Donald Trump sur Twitter. « De grands progrès sont en cours » précise-t-il. Dans ce courrier, envoyé 24 jours après le sommet de Singapour, les termes du dictateur nord-coréen sont en effet tout en rondeurs. Kim Jong-un salue notamment le « début d’un voyage significatif » entre les Etats-Unis et la Corée du Nord et « les efforts extraordinaires et sincères » de Donald Trump.

Sauf que cette missive pleine de chaleur humaine est datée du 6 juillet. Soit la veille d’un changement radical de ton du régime, après la visite infructueuse du chef de la diplomatie américaine – venu à Pyongyang obtenir des garanties sur les promesses de dénucléarisation faites à Singapour.

Après le passage de Mike Pompeo, le régime a ainsi reproché aux Etats-Unis leurs « méthodes de gangster » et leurs « demandes unilatérales et avides ». Des termes qui reflètent peut-être mieux l’état de la relation entre les deux pays.

Malgré les engagements de Singapour, plusieurs médias citant des sources sécuritaires américaines assurent en effet que le régime nord-coréen continue de dissimuler son arsenal nucléaire.

Une rencontre prévue mi-juillet entre officiels des deux pays a d’ailleurs été annulée. Mike Pompeo a encore rappelé dimanche 8 juillet, à Tokyo, que les sanctions contre la Corée du Nord resteront en vigueur jusqu’à une « dénucléarisation complète ».

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.