Accéder au contenu principal
Argentine

Argentine: un forum aux allures de contre-sommet du G20

L'ancienne présidente brésilienne Dilma Rousseff fait partie des figures de la gauche latino-américaine à être intervenue lors du forum, le 19 novembre.
L'ancienne présidente brésilienne Dilma Rousseff fait partie des figures de la gauche latino-américaine à être intervenue lors du forum, le 19 novembre. REUTERS/Martin Acosta

En Argentine, le « Forum de la pensée critique », qui a rassemblé des centaines d'intellectuels latino-américains, a pris fin ce vendredi 23 novembre. Ouvert lundi dernier par les anciennes présidentes argentine Cristina Kirchner et brésilienne Dilma Roussef, ce forum a été présenté comme le contre-sommet du G20, le groupe des 20 pays les plus puissants du monde, qui se réunit la semaine prochaine à Buenos Aires.

Publicité

Avec notre correspondant à Buenos Aires, Jean-Louis Buchet

Contre-sommet ? Les organisateurs du forum récusent l'expression et affirment ne pas être opposés au G20. Nicolás Trotta a présenté la conférence de l'ancienne présidente brésilienne Dilma Roussef.

Un « espace différent »

« Nous ne nous posons pas comme un contre-sommet parce que nous n'avons pas un regard opposé à celui du G20, qui est une rencontre multilatérale de différents pays. Ici, nous avons un espace différent, pour tenter d'analyser les défis auxquels doivent faire face nos pays. »

En réalité, la présence de leaders de la gauche latino-américaine en ouverture de la rencontre et, à une semaine du G20, a poussé les médias à parler d'un « contre-sommet », avec la complicité inavouée des organisateurs.

Certains participants en ont été gênés, comme la politologue mexicaine Vanessa Góngora. « Nous avons été retenus pour présenter les avancées de nos recherches. Mais ce qui a dominé le Forum, c'est l'approche du G20 et l'ouverture avec une forte présence de leaders politiques que l'on ne voit pas habituellement dans ce genre de rencontres ».

Regard critique

Les débats du Forum ont jeté un regard critique, et utile, sur l'évolution actuelle du monde. La mobilisation contre le G20, à l'initiative d'une centaine d'organisations argentines et internationales, commencera le 28 novembre, deux jours avant l'ouverture du sommet.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.