Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Criminalité

Etats-Unis: hausse des violences commises par l’extrême droite

Rassemblement de suprémacistes blancs à Shelbyville, le 28 octobre 2017.
Rassemblement de suprémacistes blancs à Shelbyville, le 28 octobre 2017. REUTERS/Stephanie Keith

Aux Etats-Unis, le procès d’un néo-nazi qui avait foncé en voiture dans une foule de manifestants antiracistes à Charlottesville en août 2017 s’est ouvert lundi. James Fields avait tué une jeune femme de 32 ans et blessé 19 autres personnes. L’homme a nié être coupable de meurtre au premier jour de son procès. Il avait plusieurs comptes sur les réseaux sociaux dans lesquels il exprimait son soutien au suprémacisme blanc et aux politiques d'Adolf Hitler et du Troisième Reich, et prônait la violence contre les Noirs et les juifs. Son geste a mis en lumière la montée des violences perpétrées par l'extrême droite aux Etats-Unis.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington,  Anne Corpet

Les violences commises par l'extrême droite aux Etats-Unis ont commencé à augmenter après l'élection de Barack Obama, mais elles ont enregistré une nette recrudescence depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche.

Un tiers des attaques terroristes commises sur le sol américain depuis 2010 sont imputables à des groupuscules néo-nazis ou proches du mouvement suprémaciste blanc.

Ces violences visent principalement les juifs et les personnes de couleur, mais elles affectent aussi les homosexuels et les femmes, bref, elles ciblent les minorités dans leur ensemble.

Selon un rapport du centre sur l'extrémisme et contre la diffamation, les attaques antisémites ont par exemple augmenté de 57% en 2017 aux Etats-Unis : la fusillade qui a fait onze morts dans la synagogue de Pittsburgh fin octobre, en est l'illustration la plus sanglante.

Selon le FBI, les crimes liés à la haine raciale ont dans leur ensemble augmenté de 17% au cours de l'année passée. Les experts attribuent cette montée des violences à ce qu'ils appellent « l'angoisse des blancs » attisée par les discours haineux de Donald Trump, qui décrit les immigrés et les musulmans comme des criminels en puissance et qui présente les Etats-Unis comme une nation assiégée.

(Ré) écouter : États-Unis: Blancs, racistes et fiers de l’être (Grand reportage)

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.