Accéder au contenu principal
Salvador

Salvador: une jeune femme violée acquittée de tentative d'homicide sur sa fille

Imelda Cortez, entourée par ses proches, après son acquittement le 17 décembre 2018 à Usulutan.
Imelda Cortez, entourée par ses proches, après son acquittement le 17 décembre 2018 à Usulutan. MARVIN RECINOS / AFP

Un espoir pour les militants du droit des femmes au Salvador. Dans ce pays d'Amérique latine, l'avortement est interdit en toutes circonstances. Il est considéré comme un homicide aggravé, puni de 20 à 30 ans de prison. Première décision du genre, une jeune femme accusée de tentative d'homicide sur sa fille a été acquittée lundi 17 décembre 2018, après avoir passé plus d'un an et demi en prison préventive.

Publicité

Pendant sept ans, Imelda Cortez a été violée par son beau-père. Le 17 avril 2017, elle se présente à l'hôpital pour une hémorragie. Le médecin diagnostique un avortement illégal. Imelda dit avoir senti quelque chose tomber quand elle était aux toilettes. L'enfant sera retrouvée par les autorités, vivante, dans la fosse septique.

Lundi, le parquet en charge de l'affaire a qualifié les faits d'abandon de personne vulnérable plutôt que de tentative d'homicide. Une décision qui fait jurisprudence ; un espoir pour Marcela Martino, du Centre pour la justice et le droit international.

« Ce genre de cas met en évidence les graves conséquences que la loi actuelle peut avoir sur elle et sur beaucoup d'autres femmes, confie cette dernière à RFI. Nous espérons que cela permettra de faire avancer la discussion autour de la protection des droits des femmes et filles salvadoriennes, c'est une obligation de l'Etat. Nous espérons également que les acteurs politiques, les députés, responsables d'entreprendre des réformes, prendront bonne note de ce qui s'est passé aujourd'hui et s'acquitteront de la dette qu'ils ont envers les femmes salvadoriennes. »

Libre, Imelda a pu retrouver sa fille qui a aujourd'hui plus d'un an et demi. Son beau-père est en prison, en attente de jugement.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.