Accéder au contenu principal
Pérou / Venezuela

Le Pérou annule le visa des diplomates vénézuéliens fidèles à Maduro

L'ambassade du Venezuela à Lima, le 26 février 2019.
L'ambassade du Venezuela à Lima, le 26 février 2019. REUTERS/Guadalupe Pardo

Le gouvernement péruvien a décidé d’expulser les diplomates de l’ambassade vénézuélienne toujours fidèles à Nicolas Maduro.

Publicité

Avec notre correspondant à Quito,  Eric Samson

Le visa diplomatique des représentants du régime de Nicolas Maduro à Lima sera prochainement annulé. C’est ce qu'a indiqué le vice-ministre péruvien des Affaires étrangères Hugo de Zela.

Les diplomates deviendront « illégaux » à partir du 9 mars. Ils doivent donc quitter le Pérou avant cette date. Après le 9 mars, ils pourront être arrêtés et déportés en cas de contrôle policier. Ils ne seront plus bénéficiaires de l’immunité diplomatique.

Depuis 2017, les deux pays n’ont plus de relations diplomatiques et donc pas d’ambassadeurs, ni à Lima ni à Caracas. Cette mesure ne touche donc que des fonctionnaires de rang intermédiaire.

Le vice-ministre des Affaires étrangères a rappelé que Lima a reconnu Carlos Scull, l’ambassadeur désigné par le leader de l’opposition vénézuélienne, Juan Guaido. Les diplomates restés fidèles à Nicolas Maduro ne sont donc plus considérés comme représentants de leur pays. Lima n’a pas précisé si Carlos Scull pourra occuper les locaux de l’ambassade avec son personnel, même s’il leur faut forcer la porte.

Avec cette mesure, le régime du président Martin Vizcarra durcit encore un peu plus sa position contre le régime de Nicolas Maduro, mais sans aller jusqu’à soutenir une intervention militaire que de nombreux opposants vénézuéliens appellent de leurs vœux.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.