Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Rougeole: un comté de New York bannit les mineurs non vaccinés des lieux publics

Depuis octobre, 153 cas ont été dénombrés par le comté de Rockland, ce qui en fait la plus longue épidémie de rougeole depuis son éradication officielle aux Etats-Unis en 2000 (image d'illustration).
Depuis octobre, 153 cas ont été dénombrés par le comté de Rockland, ce qui en fait la plus longue épidémie de rougeole depuis son éradication officielle aux Etats-Unis en 2000 (image d'illustration). Alix Guigon/AFP

Le comté de Rockland, dans l'Etat de New York, a déclaré mardi 26 mars l'état d'urgence et a décidé de bannir des lieux publics tous les mineurs qui ne seraient pas vaccinés contre la maladie. Les autorités tentent ainsi d'éradiquer la rougeole qui est réapparue dans le comté il y a 5 mois.

Publicité

Le comté de Rockland n'arrive plus à faire face à cette épidémie de rougeole. Depuis octobre, 153 cas ont été dénombrés par les autorités locales. C'est la plus longue épidémie depuis son éradication officielle aux Etats-Unis en 2000. Les campagnes de vaccination intensive n'y ont rien fait.

Selon le chef du comté de Rockland, 27% des mineurs ne sont toujours pas vaccinés. L'épidémie se concentre surtout dans les quartiers où vivent des ultra-orthodoxes juifs. Les opposants aux vaccins y sont nombreux, estime le New York Times. Il a donc fallu passer à la vitesse supérieure dans le comté, qui a décidé d’interdire l’accès aux lieux publics aux mineurs non-vaccinés contre la rougeole.

Par « lieux publics », les autorités locales entendent tous les endroits censés rassembler plus de dix personnes. Les écoles sont les premières concernées. Selon le New York Times, 6 000 enfants non-vaccinés ne pourront plus aller en cours. L'interdiction concerne également les transports publics, mais aussi les restaurants, les centres commerciaux et les lieux de prière.

Le chef du comté de Rockland a promis qu'il n'y aurait pas de chasse aux enfants non-vaccinés. Mais les parents qui violent cette interdiction encourent jusqu'à 500 dollars d'amende et 6 mois de prisons. Au total, aux Etats-Unis, 314 cas de rougeole ont été dénombrés depuis janvier, selon des centres de contrôle et de prévention des maladies. D'autres Etats sont concernés par l'épidémie comme Washington, le Texas, l'Illinois et la Californie.

A lire aussi : Etats-Unis, rougeole: la peur des vaccins fait réapparaître une maladie disparue

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.