Accéder au contenu principal
Internet

États-Unis: des policiers aux frontières insultent les migrants sur Facebook

L'élue Alexandria Ocasio-Cortez a réagi aux propos insultants tenus sur les migrants, le 1er juillet 2019.
L'élue Alexandria Ocasio-Cortez a réagi aux propos insultants tenus sur les migrants, le 1er juillet 2019. REUTERS/Julio-Cesar Chavez

Sur un groupe privé de Facebook, des agents de la police américaine aux frontières échangent des moqueries, insultes racistes sur les migrants dont ils ont la charge et profèrent des menaces contre des élus démocrates. 

Publicité

Le groupe s'appelle « Je suis 10-15 ». « 10-15 », c'est le nom de code qui signifie « étrangers en détention ». Ce groupe n'est visible sur Facebook que par ses 9500 membres.

C'est ici, dans cet espace secret, qu'ils se lâchent sans gêne : la mort, en mai d'un garçon guatémaltèque dans un centre de détention au Texas suscite des commentaires ironiques. « S’il meurt, il meurt. » Un autre message met en doute l'authenticité de la photo d'un migrant et de sa petite fille, noyés dans le Rio Grande : « Vous avez déjà vu des corps flottants aussi propres ? » 

D'autres membres du groupe s'en prennent à Alexandria Ocasio-Cortez, montrant des photomontages crus de la jeune élue démocrate dans des poses sexuelles avec Donald Trump.

Enquête ouverte

Après les révélations de ProPublica, les critiques fusent. La candidate à l'investiture démocrate Elizabeth Warren fustige des « commentaires racistes et sexistes inacceptables ». L'élu démocrate Bennie Thompson voit en ces propos « la prochaine étape de la rhétorique anti-migrant du président Trump ».

De son côté, la chef de l'Agence fédérale de surveillance des frontières reconnaît des messages « contraires à l'honneur et à l'éthique » avant de prévenir : « Les agents qui ont enfreint les standards en vigueur seront tenus pour responsables. » Une enquête a été ouverte. 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.