Accéder au contenu principal
Brésil

JO 2016 au Brésil: les pots-de-vin de l'ancien gouverneur de Rio

Un graffiti avec le logo des Jeux olympiques. Rio de Janeiro, Brésil, le 4 juin 2016.
Un graffiti avec le logo des Jeux olympiques. Rio de Janeiro, Brésil, le 4 juin 2016. YASUYOSHI CHIBA / AFP

L'attribution des Jeux olympiques 2016 au Brésil aurait été arrangée à coup de pots- de-vin. Le 4 juillet 2019, l'ancien gouverneur de Rio de Janeiro, Sergio Cabral, a affirmé devant la justice de son pays avoir soudoyé des membres du Comité international olympique (CIO). Parmi eux, deux légendes du sport : l'athlète ukrainien Sergueï Bubka et le nageur russe Alexander Popov.

Publicité

Sergio Cabral est connu comme le chef d'orchestre d'un imposant réseau de détournements de fonds de tous les travaux publics. Notamment ceux de la rénovation du stade Maracana pour la Coupe du monde de football 2014.

Les aveux de Sergio Cabral

Devant la justice brésilienne, il raconte point par point sa collaboration avec l'ancien président du Comité olympique brésilien Carlos Nuzman pour l'attribution des JO 2016. Une scène qui a été filmée et révélée par la chaîne brésilienne Globo.

« Nuzman se tourne vers moi et me dit : "Écoute Sergio, je t'informe que le président de la Fédération internationale d'athlétisme, Lamine Diack, est ouvert aux pots-de-vin. Sa tradition généralement, c'est de garantir cinq-six votes pour un million et demi de dollars. On peut arriver à neuf votes, mais il faut rajouter 500 000 dollars." Moi, j'ai dit : "D'accord, tu peux les lui garantir." », reconnaît Sergio Cabral.

D'anciens athlètes dans le viseur

Parmi ces votes figureraient celui du champion olympique de saut à la perche Sergueï Bubka, et celui du nageur russe Alexander Popov.

De son côté, Lamine Diack est lui aussi déjà visé par la justice. En France, il est au cœur d'une enquête à l'encontre du président du Comité olympique japonais, pour corruption active dans l'obtention des Jeux olympiques 2020. L'ancien athlète sénégalais est également soupçonné de corruption pour couvrir le dopage d'athlètes russes.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.