Accéder au contenu principal
États-Unis / Questions sociales

États-Unis: la cour d’appel de Louisiane examine la légalité de l’Obamacare

Le sigle de l'Obamacare sur une compagnie d’assurances à San Diego, en Californie, le 26 octobre 2017.
Le sigle de l'Obamacare sur une compagnie d’assurances à San Diego, en Californie, le 26 octobre 2017. REUTERS/Mike Blake

Une cour d’appel de Louisiane a commencé ce mardi 9 juillet à examiner la légalité de la loi sur la couverture maladie. En première instance, un juge du Texas avait déclaré le texte anticonstitutionnel après un procès intenté par dix-huit États républicains.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington,  Anne Corpet

C’est la couverture maladie de millions d’Américains qui est en jeu. Si la cour d’appel de la Nouvelle Orléans entérine la décision prise par un juge texan en décembre, les personnes issues des classes sociales les plus pauvres risquent de perdre la couverture sociale garantie par la loi emblématique de la présidence Obama.

L’enjeu est également politique. Donald Trump a toujours promis d’abolir ce texte, mais n’est pas parvenu à le faire au Congrès. Si la cour tranche en leur faveur, les républicains pourront pavoiser, mais ils seront confrontés à une nouvelle difficulté : il leur faudra proposer une alternative à la loi qu’ils veulent rayer de la carte car une majorité d’Américains soutient désormais le texte qui leur permet notamment d’être couverts quels que soient leurs antécédents médicaux.

Le sujet est déjà au cœur de la campagne pour les élections de 2020. Les candidats à l’investiture du parti démocrate plaident pour un renforcement d’Obamacare, voire pour une assurance maladie universelle.

Le jugement de la cour d’appel ne devrait pas tomber avant plusieurs mois, et sera certainement suivi d’un recours devant la Cour suprême.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.