Accéder au contenu principal
Venezuela

Venezuela: nouvelle panne géante d'électricité

Lundi  22 juillet, une nouvelle panne géante a touché le Vénézuéla, quatre mois après une série de coupures qui ont touché tout le territoire national.
Lundi 22 juillet, une nouvelle panne géante a touché le Vénézuéla, quatre mois après une série de coupures qui ont touché tout le territoire national. REUTERS/Manaure Quintero

Le Venezuela est à nouveau plongé dans le noir. Une nouvelle coupure d’électricité nationale a touché le pays ce lundi en fin d’après-midi. C’est la troisième grande coupure d’électricité depuis le mois de mars. Après les deux premières, le gouvernement avait annoncer la mise en place d’un rationnement de l’électricité qui n’aura donc pas suffit à empêcher une nouvelle défaillance du système.

Publicité

avec notre correpsondant à Caracas, Benjamin Delille

Cela faisait presque quatre mois que Caracas n’avait pas été totalement plongée dans le noir. L’électricité a disparu à 16h41 (heure locale), alors que la plupart des Vénézuéliens sortaient du travail. S’en est suivi évidemment une pagaille monstre, notamment à cause de l’arrêt du métro et des feux de signalisation. Beaucoup ont dû rentrer chez eux à pied, marchant parfois plusieurs heures à la nuit tombante dans une ville considérée comme l’une des plus dangereuses du monde.

Ils se préparent maintenant comme ils peuvent aux coupures d’eau, aux pénuries d’essence et aux difficultés pour s’approvisionner en nourriture qui accompagnent chaque fois ces black-out nationaux. Il y a aussi la mise hors service des hôpitaux qui peut avoir des conséquences dramatiques.

Au moins 90% du pays est affecté.

Le leader de l’opposition Juan Guaidó n’a pas tardé à dénoncer l’échec du rationnement promis début avril par le gouvernement. Un rationnement qui consistait à diriger la majeure partie de l’électricité en direction de la capitale laissant le reste du pays vivre au rythme des coupures quotidiennes.

De leur côté, les autorités ont une nouvelle fois dénoncé une « attaque électromagnétique terroriste » comme elles l’avaient fait en mars dernier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.