Accéder au contenu principal
Haïti

Haïti: le nouveau Premier ministre rattrapé par des tweets embarrassants

Une vue de Port-au-Prince, la capitale d'Haïti.
Une vue de Port-au-Prince, la capitale d'Haïti. Godong/UIG via Getty Images

Haïti dispose d’un nouveau Premier ministre depuis lundi 22 juillet, son prédécesseur a démissionné après trois mois faute de n’avoir pu trouver un consensus avec le Parlement. Fraîchement nommé, Fritz-William Michel est déjà dans la tourmente : sa validation par les députés et sénateurs pourrait être compromise par une série d’anciens tweets pour le moins embarrassants.

Publicité

Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

Créé en 2009, le compte @FwilliamMichel a multiplié les messages très agressifs envers certains secteurs politiques et aussi envers les médias. Selon cet utilisateur, l’opposition haïtienne serait « composée de malfrats (…) et de hors-la-loi », la majorité des journalistes et commentateurs politiques haïtiens seraient « des voyous et des socialistes ».

Politiquement, l’usager se positionne clairement à l’extrême droite en annonçant à Donald Trump « You are the best », en adressant plusieurs fois des bravo ou cocorico à Marine Le Pen. Pour cet utilisateur, Nicolas Maduro serait un dictateur et il considère les « gilets jaunes » français comme des « brigands et des voyoutocrates ».

Le Premier ministre dénonce une campagne de désinformation

Vendredi soir, le bureau du Premier ministre nommé a dénoncé « une campagne de désinformation et de dénigrement », expliquant qu’avant ce 22 juillet, Fritz-William Michel n’avait pas de compte Twitter. Mais qui aurait eu intérêt à usurper son identité sur les dix dernières années alors qu’il était jusqu’à lundi totalement inconnu de la sphère politique ?

Si ce compte controversé a depuis été supprimé, la question ne manquera pas d’être posée par les parlementaires lors des séances de ratification de la politique générale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.