Accéder au contenu principal
Argentine

Argentine: la récession est plus importante que prévu

Un Argentin manifeste contre la hausse des prix des services publics et les négociations du gouvernement avec le FMI, à Buenos Aires.
Un Argentin manifeste contre la hausse des prix des services publics et les négociations du gouvernement avec le FMI, à Buenos Aires. Eitan ABRAMOVICH / AFP

La Banque centrale d’Argentine rectifie ses prévisions économiques pour cette année, l’inflation et la récession seront plus importantes que prévu selon les dernières estimations.

Publicité

L’inflation devrait atteindre 55% en 2019 contre 40% prévus initialement. La chute du PIB sera de 2,5% soit 0,9 point de dégringolade supplémentaire. Des projections publiées le jour où la bourse du pays a plongé de près de 12%.

Le pays frappé de plein fouet

L’Argentine est en plein marasme économique. La récession frappe de plein fouet le pays depuis le second semestre 2018 et le peso, la monnaie nationale a perdu 20% de sa valeur ces trois dernières semaines.

Par conséquent, les salaires réels baissent, ce qui entraine une chute de la consommation et des investissements. Pour limiter cette volatilité du peso, le gouvernement a imposé dimanche dernier un contrôle des changes aux entreprises et aux particuliers.

Rééchelonnement du prêt

L'Argentine a aussi demandé au Fonds monétaire international de rééchelonner le remboursement de son prêt, 57 milliards de dollars accordés il y a un an, en échange d'une cure d'austérité.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.