Accéder au contenu principal
États-Unis / Donald Trump

Avec la procédure de destitution, Trump engrange des millions pour sa campagne

Donald Trump lors d'un meeting de campagne le 9 septembre 2019 à Fayetteville, en Caroline du Nord.
Donald Trump lors d'un meeting de campagne le 9 septembre 2019 à Fayetteville, en Caroline du Nord. REUTERS / Kevin Lamarque

Donald Trump reste toujours très agressif face à l’enquête en vue de sa destitution. Ce mardi 1er octobre, le président a de nouveau ciblé sur Twitter Adam Schiff, le président de la commission de la chambre chargée de l’investigation, qu’il accuse de trahison et souhaite poursuivre devant la justice. Donald Trump profite de la procédure de destitution pour se poser en victime d’un complot et pour mobiliser sa base électorale, notamment sur le plan financier.

Publicité

Avec notre correspondante à WashingtonAnne Corpet

Le clip était prêt depuis quelque temps et il a été lancé la semaine dernière, au moment du début de la procédure qui vise le président. On y voit des élus démocrates réclamer la destitution de Donald Trump et celui-ci répondre : « Il est temps d’arrêter ce non-sens ».  Et le clip renvoie à un numéro de téléphone pour collecter des dons.

La vidéo fait partie d’une vaste contre-offensive menée par la Maison Blanche pour organiser la défense du président. Selon le Washington Post, dix millions de dollars ont été dépensés en publicité par l’équipe de campagne en quelques jours, dont près d’un million en achat d’espace sur Facebook.

65 millions d’e-mails ont été envoyés pour solliciter les électeurs, ainsi que douze millions de messages téléphoniques : « chasse aux sorcières » « le président a besoin de vous ». Les textos sont rédigés en lettres capitales, comme certains messages du président sur Twitter. 

En deux jours, cette campagne aurait selon Politico permis de récolter 8,5 millions de dollars : un record. 50 000 nouveaux donateurs auraient été enregistrés et c’est un précieux butin. Ces contribuables seront régulièrement sollicités dans les semaines à venir.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.