Accéder au contenu principal
Etats-Unis

En interdisant les prisons privées, la Californie poursuit son bras de fer avec Trump

Le gouverneur de l'Etat américain de Californie, Gavin Newsom, a promulgué une loi interdisant les prisons privées.
Le gouverneur de l'Etat américain de Californie, Gavin Newsom, a promulgué une loi interdisant les prisons privées. Getty Images

Le gouverneur de l’État le plus libéral des États-Unis vient de ratifier une loi qui interdit les prisons et les centres de rétention privés pour migrants.

Publicité

De notre correspondant à San FranciscoEric de Salve

En abolissant les prisons privées, la Californie s’attaque à une industrie multimilliardaire mais aussi à un rouage essentiel de la politique anti-immigration de Donald Trump. La plupart des sans-papiers arrêtés en Californie sont en effet détenus dans des centres privés, dans des conditions régulièrement dénoncées par les autorités californiennes.

« Il est temps de mettre fin à ce scandale, a déclaré le gouverneur démocrate, en promulguant vendredi cette loi votée par le Parlement californien en septembre. Nous nous opposons, avec véhémence, aux profits réalisés sur le dos des détenus. [...] Cela [pousse] à l’incarcération de masse. »

Dès 2020, l’État n’aura donc plus le droit de signer de contrat avec des prisons ou centres de détention privés. Selon les estimations, cette mesure va coûter 100 millions de dollars par an à la Californie. Mais le débat est davantage juridique que financier, et les partisans de la réforme craignent qu’elle soit jugée inconstitutionnelle devant les tribunaux.

En attendant, la police fédérale de l’immigration (ICE) promet de continuer à détenir des migrants arrêtés en Californie dans des centres privés, mais dans d’autres États. « Cela forcera amis et famille, dit son porte-parole, à faire de plus longues distances pour visiter leurs proches détenus. »

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.