Accéder au contenu principal
Syrie

Trump lève les sanctions contre Ankara et se félicite de l'accord russo-turc

Le président américain Donald Trump et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan lors d'un sommet de l'Otan. (image d'illustration)
Le président américain Donald Trump et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan lors d'un sommet de l'Otan. (image d'illustration) Tatyana ZENKOVICH / POOL / AF

Donald Trump s’est félicité de l’accord signé à Sotchi concernant la Syrie. Depuis la Maison Blanche, le président américain n’a pas hésité à se dire en partie responsable de cette avancée.

Publicité

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

Pour Donald Trump, les États-Unis ont fait « du bon boulot et sauvé des milliers de vies ». Face à la presse, le président américain a affirmé que si cet accord a été possible, c’est avant tout grâce aux décisions prises par son administration.

« Si on en est là, c’est grâce à nous, les États-Unis et personne d’autre. On est prêts à en assumer les conséquences, mais on est aussi prêts à nous en attribuer le mérite. »

A ceux qui estiment que la décision de retirer les forces américaines de la frontière turco-syrienne donne encore plus de pouvoir à la Russie dans la région, Donald Trump rétorque que le rôle de l’armée américaine n’est pas de jouer la police dans le monde.

« D’autres pays se sont investis, ils veulent aider et c’est très bien ! Les pays de la région doivent prendre leurs responsabilités et aider la Turquie et la Syrie à sécuriser leurs frontières. »

Le président américain a ainsi salué les efforts de la Turquie et annoncé la levée des sanctions mises en place depuis 10 jours contre Ankara. Il a annoncé que la visite de Recep Tayyip Erdogan à la Maison Blanche était maintenue. Elle est prévue le 13 novembre prochain.

En revanche, alors qu’il avait annoncé un retrait total des forces américaines de Syrie, Donald Trump a précisé que 150 soldats resteraient déployés avec pour mission de protéger les installations pétrolières dans l’est syrien.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.