Accéder au contenu principal
Amazonie

Les évêques d'Amazonie demandent au pape d'ouvrir la prêtrise aux hommes mariés

Le pape François a rencontré des membres de la communauté indigène d'Amazonie, le 17 octobre 2019 au Vatican.
Le pape François a rencontré des membres de la communauté indigène d'Amazonie, le 17 octobre 2019 au Vatican. Vatican Media/­Handout via REUTERS

Le document final du synode sur l’Amazonie a été présenté samedi soir au Vatican. Après trois semaines de travaux, les évêques et experts présents ont fait de nombreuses recommandations au pape François, à commencer par la possibilité d’ordonner des hommes mariés.

Publicité

Avec notre correspondant au Vatican,  Éric Sénanque

C’est une petite révolution dans l’Église et une recommandation qui était pressentie. Pour pallier le manque de prêtres dans les zones les plus reculées de l’Amazonie, les participants au synode proposent que soit ouverte l’ordination sacerdotale à des hommes mariés. Elle ne concernerait que des diacres permanents et non des laïcs.

Autre idée mise en avant, un « diaconat pour les femmes ». Nombre de communautés catholiques locales ont en effet à leur tête des visages féminins. Une commission d’étude vaticane pour étudier ces ministères féminins doit d’ailleurs être réactivée, a promis le pape François.

Ce document synodal rappelle aussi l’importance de respecter les cultures amazoniennes et souligne que cette forêt unique au monde est un « cœur biologique » de plus en plus menacé. L’Église, explique-t-il se tient aux côtés des peuples menacés. Ce synode a aussi mis en avant la notion de « péché écologique », à savoir la destruction des ressources ; un péché, peut-on lire, « contre les générations futures ».

Si le synode a parfois connu de vifs débats, les 120 paragraphes ont tous été votés à la majorité des deux-tiers. Ces propositions vont désormais être étudiées par le pape François, qui a promis qu’il livrerait son exhortation apostolique, son texte issu des travaux de ce synode, « d’ici la fin de l’année ».

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.