Accéder au contenu principal
Colombie

Colombie: cinq indigènes assassinés par un groupe dissident des FARC

Image issue de la vidéo publiée le 29 août 2019 par d'anciens leaders des Forces armées revolutionnaires colombiennes (FARC), Ivan Marquez et Jesus Santrich, annonçant une reprise des armes.
Image issue de la vidéo publiée le 29 août 2019 par d'anciens leaders des Forces armées revolutionnaires colombiennes (FARC), Ivan Marquez et Jesus Santrich, annonçant une reprise des armes. AFP / YOUTUBE

Cinq Amérindiens de la communauté Nasa ont été assassinés et six autres blessés mardi 29 octobre, dans la réserve de Tacueyo du département du Cauca. Un crime attribué à un groupe dissident de l’ancienne guérilla des FARC qui continue de sévir dans la région.

Publicité

Avec notre correspondante à Bogota, Marie-Ève Detoeuf

La gouverneure de la réserve figure parmi les victimes de l'attaque de la réserve de Tacueyo, mardi. Ce nouveau massacre porte à 120 le nombre d'indiens assassinés au cours des douze derniers mois, selon l'Organisation nationale indigène de Colombie (ONIC). Dans le Cauca, il y a des communautés indiennes et il y a des groupes armés qui vivent du trafic de cocaïne. La dispute pour le contrôle du territoire est inégale.

Dès lundi matin, les indigènes de Tacueyo, inquiets, ont alerté les autorités que des hommes en armes menaçants rodaient dans les alentours. La nouvelle du massacre est tombée mardi en fin d’après-midi. Sur les réseaux sociaux, les appels à l’aide se sont multipliés et l’ambulance chargée d’évacuer les blessés a été à son tour attaquée.

Les autorités lentes à réagir

Il a fallu faut plusieurs heures pour que le gouvernement réagisse et annonce dans la soirée l’envoi de troupes sur le terrain.

Les faits de Tacueyo restent confus. La garde indigène aurait été victime d’une embuscade, après avoir capturé trois guérilleros d'un groupe dissident des FARC qui aurait voulu les récupérer. La garde indigène qui a pour tâche d’assurer la sécurité de la communauté est composée de civils – hommes et femmes – armés de simples bâtons.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.