Accéder au contenu principal
Brésil

«Dieu, famille, patrie»: le triptyque du nouveau parti de M. Bolsonaro au Brésil

Le président brésilien Jair Bolsonaro, le 21 novembre 2019 à Brasilia pour le lancement de sa nouvelle formation politique.
Le président brésilien Jair Bolsonaro, le 21 novembre 2019 à Brasilia pour le lancement de sa nouvelle formation politique. REUTERS/Ueslei Marcelino

Alliance pour le Brésil, tel est le nom du nouveau parti de Jair Bolsonaro, lancé jeudi 21 novembre 2019 à Brasilia. Au programme : la lutte contre le communisme, la légitime défense et les valeurs religieuses.

Publicité

C’est dans une salle bondée, au sein d'un hôtel de Brasilia, que le chef de l'État a lancé son propre parti, l’Alliance pour le Brésil : une formation taillée sur mesure, avec notre correspondant à São Paulo, Martin Bernard.

Son manifeste parle de loyauté envers Jair Bolsonaro, qui était entouré de son épouse et de deux de ses enfants - le sénateur Flavio Bolsonaro et Renan Bolsonaro, âgé de 21 ans et dont c’est le grand début en politique.

► À lire aussi : Jair Bolsonaro et ses fils, le clan des extrêmes

L’Alliance pour le Brésil est décrite comme un parti conservateur et souverainiste, qui défend des valeurs religieuses et la légitime défense. En termes politiques, le parti rejette « le socialisme et le communisme », selon l'avocate de la formation, Karina Kufa, qui a lu le programme du parti. Celui-ci met en avant dans son programme « le respect de Dieu et de la religion » et la « défense de la vie, de la légitime défense et de la famille », étant également résolument anti-avortement.

« Dieu, famille et patrie » : une devise fasciste des années 1930

Le compte Twitter officiel du parti, qui compte déjà près de 150 000 abonnés, a accompagné à plusieurs reprises ses tweets des mots-clé #Dieu, #Famille ou #Patrie. Ce choix de mots de l'Alliance pour le Brésil a interpellé plusieurs titre de la presse brésilienne.

Comme le note un journaliste du quotidien O Globo, cet exact triptyque était la devise de l’Action intégraliste brésilienne, parti actif dans les années 1930 ouvertement fasciste, anti-libéral et anticommuniste, dont la milice a contribué à aux exactions de la dictature de Getulio Vargas (1930-1945).

L’Alliance pour le Brésil, que le site de journalisme investigatif The Intercept qualifie de « premier parti néofasciste du pays », est le résultat d’une guerre interne au sein de l’extrême droite. Il sera le 9e parti de Jair Bolsonaro depuis le début de sa carrière politique.

► À écouter aussi : Le Brésil de Bolsonaro (Géopolitique, le débat)

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.