Accéder au contenu principal
Espagne

COP25: 4000 villes et entreprises américaines engagées pour le climat

Nancy Pelosi, présidente de la Chambre américaine des représentants, à la COP25 à Madrid, le 2 décembre 2019.
Nancy Pelosi, présidente de la Chambre américaine des représentants, à la COP25 à Madrid, le 2 décembre 2019. REUTERS/Sergio Perez

Même si le président Donald Trump a confirmé il y a quelques semaines le retrait de son pays de l’accord de Paris, les Américains sont bel et bien présents à la COP25. Dans les négociations officielles, les États-Unis se font plutôt discrets. Mais au stand de « We are still in », qui rassemble villes, États et entreprises américaines engagées pour le climat, ils donnent de la voix.

Publicité

De notre envoyée spéciale à la COP25 à MadridChristine Siebert

Al Gore, l'ancien vice-président des États-Unis, est accueilli avec enthousiasme au stand de « We are still in » de la COP25 à Madrid. « Nous sommes toujours là ! Ce sont bien plus que des mots. Des centaines de villes américaines ont déjà pris le chemin de 100 % d'énergies renouvelables, dont beaucoup ont déjà atteint cet objectif. »

Grâce à ces efforts, les États-Unis arrivent tout de même à réduire leurs émissions, affirme Jules Kartenharst, du Rocky Mountain Institute, une des institutions au sein du groupe « We are still in » : « La bonne nouvelle d'aujourd'hui est que si ce groupe continue de faire ce formidable travail - nous allons réussir à réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 37 % d'ici 2030 part rapport à 2005. Initialement, les États-Unis avaient promis une réduction de 27 % d'ici 2025. »

Mais les membres de « We are still in » lancent tout de même un avertissement : à la longue, il faut que gouvernement fédéral se remette à agir pour le climat. Sinon, il sera difficile de respecter les objectifs de l'accord de Paris.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.