Accéder au contenu principal
États-Unis

Boeing arrête la fabrication du 737 MAX, son avion toujours interdit de vol

Des employés de Boeing travaillant sur les 737 MAX dans l'usine de Renton dans l'État de Washington aux États-Unis le 23 mars 2019.
Des employés de Boeing travaillant sur les 737 MAX dans l'usine de Renton dans l'État de Washington aux États-Unis le 23 mars 2019. AFP Photos/Jason Redmond

L'avionneur américain Boeing s’enlise encore un peu plus dans la pire crise de son histoire et annonce l’arrêt de la production de son 737 MAX pour janvier 2020. L’avion est interdit de vol depuis mars 2019 après deux crashs meurtriers.

Publicité

En 20 ans, c’est la première fois que Boeing est contraint de stopper sa production. La mesure sera effective à partir de janvier 2020. Il a fallu deux jours de discussion au conseil d’administration de l’avionneur américain à Chicago pour qu'ils finissent par prendre la décision lundi 16 décembre, précise notre correspondant aux États-Unis, Éric de Salve. Il n'y avait pas d’autres options pour l'américain Boeing.

La FAA ne donne pas d'autorisation à Boeing

La décision a été prise après l’annonce en fin de semaine dernière de l’administration fédérale de l’aviation civile (FAA) de ne pas approuver la remise en service du 737 MAX. Un refus de plus après de nouveaux tests jugés insuffisants du stabilisateur de vol en cause dans les deux crashs aux mêmes caractéristiques à 5 mois d’intervalle qui ont causé la mort de 346 passagers.

►À lire aussi : Des échanges entre pilotes sur le 737 MAX mettent Boeing dans la tourmente

Cette la fois, la FAA ne veut prendre aucun risque, car le régulateur américain est lui-même sous le feu d’intenses critiques pour avoir certifié cet appareil maintenant considéré comme dangereux en minimisant les risques et en bâclant des contrôles en partie confiés à Boeing juge et partie du processus.

400 appareils 737 MAX en stock

Depuis l’interdiction de vol mondiale de son produit phare en mars. Boeing avait ralenti la cadence en passant de 52 à 42 Boeing 737 MAX produits par mois sans pouvoir les livrer. Mais Boeing ne pensait pas que l'interdiction de vol serait aussi longue et les avions commencent donc à s'accumuler. Le constructeur se retrouve désormais avec plus de 400 appareils en stock.

Dans ses usines de Renton, près de Seattle, 12 000 employés sont désormais dans l’incertitude même si Boeing n’annonce aucun licenciement. Une partie d'entre eux sera redéployée sur d'autres sites de la région. Les milliers de sous-traitants sont eux à l’arrêt et la production du 737 MAX est suspendue pour une durée inconnue.

Quant à l'impact financier, Boeing le dévoilera à l'occasion de la publication de ses résultats annuels fin janvier. La note risque d'être salée, jusqu'à maintenant, la crise a déjà coûté 9 milliards de dollars à l'entreprise. Avant même l'annonce de cette suspension, suite aux indiscrétions du Wall Street Journal, en séance officielle, l'action du constructeur a perdu plus de 4 % de sa valeur, lundi 16 décembre.  

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.