Accéder au contenu principal
Revue de presse des Amériques

A la Une: la loi d’urgence économique étudiée par le Congrès argentin

Le texte voté par le Congrès argentin prévoit notamment le gel des tarifs des services publics pendant six mois, des aides versées aux familles les plus modestes et la taxation à hauteur de 30 % de l’achat de devises étrangères.
Le texte voté par le Congrès argentin prévoit notamment le gel des tarifs des services publics pendant six mois, des aides versées aux familles les plus modestes et la taxation à hauteur de 30 % de l’achat de devises étrangères. REUTERS/Marcos Brindicci

Publicité

En Argentine, le Congrès a commencé jeudi 19 décembre à se pencher sur une loi d’urgence économique, neuf jours après l’arrivée au pouvoir du président péroniste Alberto Fernandez. Première étape validée : les députés ont approuvé le texte à 134 voix contre 110, à l’issue d’une « session marathon » de 15 heures, titre Clarin. La loi d’urgence doit maintenant passer devant le Sénat dès ce vendredi.

Le texte prévoit notamment le gel des tarifs des services publics pendant six mois, des aides versées aux familles les plus modestes et la taxation à hauteur de 30 % de l’achat de devises étrangères. Cela va générer un marché parallèle avec un dollar encore plus cher, estime Clarin. Le quotidien argentin revient sur les différents points de ce « mégaprojet » de « 84 articles » qui « donne à l’exécutif certain des pouvoirs du Congrès ».

États-Unis : l’Aléna version 2.0 voté à la Chambre

Aux États-Unis, le nouvel accord de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique (Aceum) a été voté à la chambre des Représentants. « 385 voix contre 41 », note le Washington Post. Le Sénat doit se prononcer en début d’année prochaine.

Le journal y voit une réussite à la fois pour Donald Trump et pour la cheffe de l’opposition Nancy Pelosi, dans un contexte « d’intense divisions partisanes sur la plupart des autres fronts à Washington », au lendemain de l’impeachment voté par les élus démocrates. « Tous les législateurs texans, démocrates comme républicains, ont appuyé la réécriture de cet accord de libre-échange vieux de 25 ans », explique le Dallas Morning News. Un accord qui « joue un rôle clé au Texas ».

« Au cours des dix premiers mois de cette année, le Mexique est resté le plus grand partenaire commercial [de cet État] - et de loin », note le journal texan. « Des industries entières se sont installées au Texas pour gérer ces échanges entre les deux pays, des tomates aux camions Toyota en passant par la technologie haut de gamme ». Cette renégociation avait donc là-bas suscité beaucoup d’inquiétudes. « Les effets à long terme de ce nouveau texte restent à voir », conclut le Dallas Morning News.

Bolivie : le nouveau Tribunal électoral suprême prend ses fonctions

L’Assemblée législative a élu les six membres du TSE jeudi 19 décembre, qui ont ensuite prêté serment. « Comme le règlement l’établit, rappelle Los Tiempos, il est constitué de trois femmes et deux personnes s’identifiant comme autochtones. » Le journal revient sur le profil de chaque membre de ce tribunal. « Ces élus doivent commencer immédiatement à travailler à la convocation de nouvelles élections » en 2020.

Pour La Razon, le TSE va devoir retrouver « la confiance des citoyens ». « Cette prestation de serment intervient presque tout juste deux mois après les élections du 20 octobre annulées en raison d’allégations de fraude », qui ont déclenché des manifestations et la démission de l’ancien président Evo Morales.

Cuba se dote d’un Premier ministre

C’est ce samedi que l’Assemblée nationale doit voter la prise de fonction d’un Premier ministre : une première à Cuba depuis 1976. Il s’agit d’une disposition de la nouvelle Constitution, rappelle Cubadebate. Le Premier ministre devra être cubain de naissance, n’avoir aucune autre citoyenneté, avoir plus de 35 ans et être membre de l’Assemblée nationale du pouvoir populaire.

Mais alors qui ? s’interroge Diario de Cuba, à Madrid. Le média avance trois noms en soulignant « l’hermétisme qui entoure ce genre de processus politique à Cuba ». Le candidat sera « validé » par l’Assemblée nationale sur proposition du président Miguel Díaz-Canel. Selon le journal, « il est peu probable que les candidats se trouvent en dehors d’un petit groupe » de personnes qui occupent déjà des postes « dans les deux structures qui prennent les décisions gouvernementales sous l’approbation du Parti communiste, dirigé par Raúl Castro ».

Brésil : 19 ans de prison pour le « médium » Joao de Deus

Il est en détention provisoire depuis 1 an. Joao de Deus se présentait comme un médium qui pratiquait des séances de spiritisme dans le temple d’Abadiania, dans le centre du pays. C’est la chaîne de télévision O Globo qui avait fait éclater le scandale lorsque des dizaines de femmes avaient témoigné des agressions sexuelles qu’elles avaient subies. Ce que Joao de Deus continue de nier, indique Folha de Sao Paolo. Ces femmes avaient raconté comment le médium profitait de ces séances pour les obliger à pratiquer des fellations ou à se masturber, soi-disant pour se soigner. L’avocat de Joao de Deus a déclaré qu’il ferait appel.

Ce verdict pour agression sexuelle, viol et possession d’arme à feu est le premier à être prononcé après les plaintes de quatre femmes. Mais une douzaine d’autres sont en cours, précise le site d’information G1. Si les victimes viennent surtout du Brésil, ce médium recevait aussi des « patients » de l’étranger, comme la vedette de la télévision américaine Oprah Winfrey. Le ministère public a reçu plus de 330 plaintes contre Joao de Deus, indique G1. Seules quelques-unes sont instruites pour le moment.

« Vous voulez prendre ma place en première ? »

On termine avec une jolie histoire de Noël : celle d’un passager d’une compagnie aérienne britannique qui a conquis les cœurs sur les réseaux sociaux. C’est une hôtesse de l’air qui a vendu la mèche sur Facebook. « J’ai fait des centaines de vols, dit-elle, j’ai eu le plaisir de m’occuper de footballers, de top-modèles et d’acteurs d’Hollywood, mais laissez-moi vous parler de mes deux passagers favoris ». Lui, Jack, la vingtaine, et son siège en première classe qu’il choisit de céder, sur un coup de tête, à Violet, 88 ans, qu’il a rencontrée un peu plus tôt dans l’aéroport.

La vieille dame dit oui, car elle a toujours rêvé de voler en première. Jack a simplement pris la place de cette dernière, à côté des toilettes en classe éco, précise le Washington Post, sans rien demander en retour le reste du voyage. « Il l’a littéralement fait par bonté de cœur », commente l’hôtesse de l’air. La compagnie aérienne se félicite de l’initiative sur les réseaux. Jack leur a proposé d’offrir à Violet des places en première classe pour le restant de sa vie… Pour l’instant, pas de réponse de la compagnie !

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.