Accéder au contenu principal
Colombie

Colombie: Uber sommé de suspendre ses activités pour concurrence déloyale

L'application Uber, arrivé en Colombie en 2013 et qui recense près de 88 000 chauffeurs a été sommé de suspendre ses activités pour concurrence déloyale.
L'application Uber, arrivé en Colombie en 2013 et qui recense près de 88 000 chauffeurs a été sommé de suspendre ses activités pour concurrence déloyale. JUAN BARRETO / AFP

Le géant du VTC, Uber, a reçu l'ordre de suspendre immédiatement ses activités en Colombie pour concurrence déloyale et prestation irrégulière de service public.

Publicité

L'Autorité de l'industrie et du commerce a ordonné à la plateforme de voitures avec chauffeur de cesser « de manière immédiate les actes de concurrence déloyale déclarés et qui s'exécutent en utilisant l'application Uber ». Le géant du VTC doit cesser immédiatement la « prestation de services de transport individuel de passagers », a-t-elle ajouté.

Uber accusé de détourner la clientèle des taxis

Cette décision, qui est susceptible d'appel, fait suite à une action intentée par des chauffeurs de taxi qui reprochent à Uber de violer les règles du marché et de détourner leur clientèle. Arrivé en 2013 en Colombie, Uber affirme compter dans le pays quelque 88 000 chauffeurs et y transporter deux millions d'usagers par mois.

Uber fait également face à une contestation croissante en Europe. En Allemagne, l'entreprise américaine s'est vu interdire par la justice de mettre en relation ses clients avec des conducteurs de voitures louées.

À Londres aussi...

À Londres, l'un de ses principaux marchés, le groupe californien a vu son permis suspendu en novembre en raison de failles dans son système informatique, inquiétant les nombreux conducteurs qui dépendent de la plateforme.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.