Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Sur YouTube, il n'y a pas d'âge pour gagner des millions

Le jeune Youtubeur Ryan Kaji se met régulièrement en scène avec ses parents.
Le jeune Youtubeur Ryan Kaji se met régulièrement en scène avec ses parents. Capture d'écran Youtube

En moins de cinq ans, le jeune Youtubeur américain Ryan Kaji a attiré sur sa chaîne YouTube plus de 30 millions d’abonnés et génère aujourd'hui plus de 20 millions de dollars par an.

Publicité

Enfourché sur sa bouée en forme d’avion ou un pistolet à eau à la main, Ryan Kaji vous apprend comment se forment les tsunamis. Aujourd’hui âgé de 8 ans, ce jeune Américain est devenu extrêmement célèbre avec ses vidéos YouTube. Sa chaîne, dans laquelle il se met régulièrement en scène aux côtés de ses parents, a rapporté 26 millions de dollars en 2019, selon le magazine Forbes.

Un succès qui lui a valu la première place du classement des Youtubeurs du magazine pour la deuxième année consécutive (22 millions en 2018). C’est en faisant du « unboxing », un format de vidéos qui consiste à se mettre en scène en ouvrant des cadeaux, que l’enfant a commencé à rameuter des millions de spectateurs sur sa chaîne « Ryan’s World ». Aujourd’hui, plus de 23 millions de personnes le suivent sur YouTube.

Une entreprise familiale

En 2015, lorsque les parents du garçon, de son vrai nom Ryan Guan, lancent la chaîne « Ryan’s World », le principal intéressé n’a alors que 3 ans. Initialement appelée « Ryan Toysreview », le compte YouTube n’a pour but que de le montrer déballer des cadeaux et s’amuser avec. Par exemple, dans une vidéo publiée en juillet 2015 et visionnée plus d’un milliard de fois, on peut voir le petit garçon déballer un cadeau et jouer avec les dizaines de voitures miniatures qui en sortent.

Petit à petit, après avoir bâti un empire sur YouTube, c'est avec sa notoriété que viennent les embûches. Visée par une association de défense des consommateurs qui lui reproche de ne pas signaler les contenus sponsorisés par des marques, la chaîne doit changer suite à une saisie de l’Agence fédérale américaine de régulation du commerce (FTC) à son sujet. C’est suite à cet épisode que le nom a évolué et que les contenus proposés sont majoritairement des vidéos pédagogiques.

Forte de ses gains faramineux et de sa popularité grandissante, la chaîne se diversifie. Aujourd’hui, en plus des millions de dollars récupérés via YouTube, toute une gamme de produits dérivés tels que des jouets ou encore des vêtements sont en vente dans certaines grandes enseignes. Le jeune garçon s’est également fait une place sur le petit écran au travers d’une émission diffusée sur la chaîne américaine Nickelodeon.

L’essor mondial des enfants sur YouTube

Les enfants Youtubeurs qui rassemblent des millions d’abonnés ne sont pas uniquement américains. En France aussi, ils ont un franc succès auprès des internautes. Selon une étude publiée par lePew Research Center en juillet dernier, les vidéos publiées sur la plateforme de Google mettant en scène un enfant de moins de 13 ans sont regardées « près de trois fois plus que les autres types de vidéos ».

La création de chaînes mettant en scène des enfants est une idée des parents, comme c’est le cas pour le jeune Américain Ryan. Une décision parentale qui fait douter de nombreux spécialistes qui estiment que cela ne respecte pas forcément les envies de l'enfant.

« La première question à se poser est effectivement que cherchent ces parents ? Il semble qu’ils utilisent l’image attractive des enfants, (…) pour être vus eux. Ce sont les parents qui ont les idées et qui les mettent en scène, les enfants sont trop jeunes pour donner leur avis, s’opposer et sont sur scène face à la caméra », explique Marion Haza, psychologue et maître de conférences à l’université de Poitiers à l’OPEN (Observatoire de la parentalité et de l’éducation numérique).

Selon elle, les enfants « sont pris dans les désirs parentaux » et « ne sont pas considérés en tant qu’enfants ». Sauf qu’aujourd’hui, « les images restent et sont diffusées dans le monde entier à grande vitesse. Ce flux est impossible à arrêter. Ces images resteront donc toujours associées à ces enfants », alerte l’experte qui questionne l'effet que pourrait avoir ces images sur l'avenir de la star.

► (Ré)écouter : 7 milliards de voisins: Youtubers: qui sont-ils?

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.